Julien COLOMBANI

Responsabilités

  • Chargé de Recherche CNRS
  • Institut de Biologie Valrose (UNS, CNRS, Inserm)

Distinctions

  • Médaille de bronze du CNRS

Biographie

Les travaux de Julien Colombani concernent la physiologie de la croissance tissulaire. Combinant les techniques de génétique, de biologie moléculaire et de biologie cellulaire, ses recherches utilisent la mouche du vinaigre, la drosophile, comme organisme modèle. Recruté en 2007 comme chargé de recherche à l’Institut de biologie de Valrose (IBV), Julien Colombani mène un travail scientifique très innovant au sein de l’équipe de Pierre Léopold. Le chercheur a réalisé plusieurs cribles génétiques destinés à identifier de nouveaux régulateurs de la croissance tissulaire.

En 2012, ces investigations lui permettent de révéler dans la revue « Science » l’existence d’un nouveau type d’insuline secrétée par les tissus de drosophile dont la croissance est altérée. Il a aussi récemment cherché à cerner le rôle d’un nouveau gène suppresseur de tumeur. Grâce à ses approches originales en génétique, Julien Colombani a publié en 2015 dans la revue « Nature » une étude sur l’implication de ce gène dans le développement de tumeurs. Cette étude portait sur les mécanismes couplant les perturbations de la polarité cellulaire avec la croissance tumorale chez la drosophile. Il a en outre obtenu en 2013 une subvention Projet de la Fondation ARC qui atteste de l’aspect novateur de sa recherche.