Projet BiBES : Analyse transcriptomique des impacts des Bioinsecticides Bt sur la physiologie intestinale

Projet BiBES : Analyse transcriptomique des impacts des Bioinsecticides Bt sur la physiologie intestinale

Projet BiBES : Analyse transcriptomique des impacts des Bioinsecticides Bt sur la physiologie intestinale

par Armel Gallet

Nous sommes actuellement 7 milliards sur terre et nous serons 9,5 milliard en 2050 selon certaines estimations. L'enjeu va donc être de nourrir l'humanité tout en préservant notre planète. Pour cela, les pratiques agricoles commencent à évoluer et tentent de réduire et/ou de limiter l'utilisation de pesticides chimiques au profit de biopesticides plus respectueux de l'environnement. Ces changements sont soutenus par les différentes incitations gouvernementales et européennes (comme le plan Ecophyto 2 qui prévoit une réduction de 50% de l'utilisation des pesticides chimiques d'ici à 2025). Les biopesticides sont donc de fait de plus en plus utilisés pour lutter contre les nuisibles ravageurs des cultures. L'accroissement actuel de leur utilisation (4% par an contre 2% pour les pesticides chimiques) augmente leur présence dans l'environnement. Parmi les biopesticides, les bioinsecticides Bt (pour Bacillus thuringiensis) représentent 70% du total des ventes de bioinsecticides. La spécificité d'action de souches de Bt envers des insectes nuisibles a conduit à la sélection de ces souches et à leur utilisation en agriculture. Les toxines produites par les bioinsecticides Bt détruisent le tube digestif des insectes ravageurs, les tuant en 2-3 jours.

 

Afin de mieux comprendre l'impact physiologique que peut avoir l'ingestion du bioinsecticide Bt à des doses environnementales sur des organismes non-cibles, nous avons décidé de mettre en place une analyse globale des changements induits dans l'intestin à différents temps post-ingestion (de 4 heures à 10 jours) par une approche de transcriptomique en utilisant le modèle de laboratoire Drosophila melanogaster (un modèle pour de nombreux aspects ou pathologies dans le règne animal). Notre approche par transcriptomique combinée à la multitude d'outils de biologie cellulaire, de génétique et de physiologie disponibles chez la drosophile nous permettra d'identifier des marqueurs conservés fiables et pertinents dans le règne animal (y compris l'homme) qui pourront servir de diagnostic de contamination par de faibles doses de bioinsecticide Bt. Deux équipes de l'Institut Sophia Agrobiotech et la plateforme France Génomique de l'Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire participent à ce projet, apportant chacune leurs compétences en génétique, biologie cellulaire, bioinformatique et génomique.

 

 

Equipes partenaires du projet :

- Equipe "Bioinsecticides, Environnement et Santé" (BES), Institut Sophia Agrobiotech (ISA, UMR 7254)

- Plateau de Bioinformatique, ISA (UMR INRA 1355, CNRS 7254, UNS) ,

- Plateforme de Génomique Fonctionnelle, France Génomique, IPMC (UMR 7275)