Master Professionnel Biobanks and Complex Data Management

Une Biobanque est un dépôt de matériaux biologiques qui collecte, traite, stocke et distribue des spécimens biologiques pour soutenir la recherche scientifique.

  • Composantes : UFR Sciences
  • Domaine :  Sciences de la Vie et de la Santé
  • Mention :  Management des Biobanques
  • Spécialité :  Biobanks and Complex Data Management
  • Année de sortie : Bac+5
  • Effectifs : 15+
  • Lieux de formations : Nice (Valrose, Hôpital Pasteur, IRCAN) et Valbonne Sophia-Antipolis (Institut Sophia Agrobiotech, Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire)

1. Présentation

Une Biobanque est un dépôt de matériaux biologiques qui collecte, traite, stocke et distribue des spécimens biologiques pour soutenir la recherche scientifique

Les biobanques peuvent contenir ou gérer des spécimens provenant d'animaux, y compris des spécimens humains, et de nombreux autres organismes vivants. Les vertébrés, les invertébrés, les arthropodes et autres formes de vie ne sont que quelques-unes des nombreuses classes d'organismes vivants qui peuvent être étudiés en conservant et en stockant des échantillons prélevés. Le but d'une Biobanque est de conserver des spécimens biologiques et des informations associées pour une utilisation future dans la recherche. La Biobanque assure la qualité et gère l'accessibilité et la distribution / disposition des biospecmens dans sa collection. Les quatre opérations principales d'une Biobanque sont; (i) la collecte (ii) le traitement, (iii) le stockage ou l'inventaire, et (iv) la distribution de spécimens biologiques

Depuis la fin des années 1990, les biobanques sont devenues une ressource importante dans la recherche médicale, en soutenant de nombreux types de recherches contemporaines comme la génomique et la médecine personnalisée.

Au cours des 2 dernières décennies, les biobanques ont connu une forte augmentation et un grand nombre de biobanques ont été construites à travers le monde. Les biobanques humains ont particulièrement augmenté, aboutissant à une quantité totale d'environ 200 millions de spécimens actuellement stockés dans ces derniers. Ces spécimens biologiques humains comprennent des tissus (fixés et incorporés dans de la paraffine ou stockés à des températures très basses comme des échantillons de cryo), des fluides corporels (sang et dérivés, urine, salive, mais aussi liqueur, liquide folliculaire, liquide séminal, etc.) et des structures biologiques (ADN, ARN, protéines, cellules primaires). Chaque biobanque doit connecter les échantillons à leurs données associées. Dans les biobanques humaines, celles-ci comprennent principalement des données cliniques. Cependant, les données peuvent également être dérivées de données expérimentales (par exemple, données provenant de technologies omiques) ou de données relatives aux paramètres démographiques, environnementaux et sociaux des donneurs. Bien sûr, toutes ces données doivent être sauvegardées et connectées aux échantillons de manière à garantir la protection des données personnelles des donneurs.

Définitions 

Comme avec tout ce qui connait un développement rapide, les biobanques ont généré un manque de définitions liées au groupe de questions de « Comment ». Pour n'en nommer que quelques-uns:

  • Comment définir la stratégie de collection d’une biobanque
  • Comment conserver l'intégrité de l'échantillon lors de la collecte des échantillons?
  • Comment maintenir la qualité de l'échantillon pendant le stockage de l'échantillon?
  • Comment sécuriser le lien entre l'échantillon et les données?
  • Comment obtenir et conserver la meilleure qualité de données et d'échantillons?
  • Comment protéger les informations des donneurs?
  • Comment mettre les échantillons à disposition des partenaires universitaires et de recherche dans le monde?
  • Comment offrir la qualité et la quantité d'échantillons nécessaires aux chercheurs pour leurs études?
  • Comment assurer la durabilité des biobanques, en particulier les biobanques académiques?

 

Bien qu'il soit nécessaire de définir une stratégie de collecte, il n'est pas nécessaire d'uniformiser les stratégies de collecte dans les différentes banques de biobanques ou la quantité d'échantillons stockés dans une banque unique. Dans le même temps, une seule aliquote dans un congélateur ne devrait pas être qualifiée de biobanque par définition, comme c'est le cas pour certains pays.

Niveau supérieur d'éducation et de communicatio

Le développement des biobanques dépend de façon cruciale d'une analyse approfondie des problèmes et des défis actuels. Des étapes d'harmonisation et des normes de qualité doivent être mis en place dans les biobanques pour garantir une qualité des données et des échantillons qui correspondent aux besoins des nouveaux essais, en particulier les technologies omiques. Cela ne peut être réalisé que par une communication à un niveau très élevé. Les réseaux internationales, les organisations et les sociétés de biobanques [y compris "Infrastructure Biobanques" (http://www.biobanques.eu/fr/), la Société européenne, du Moyen-Orient et Afrique pour la biopréservation et les Biobanques - ESBB (http://www.esbb.org/), Société internationale pour les dépôts biologiques et environnementaux - ISBER (http://www.isber.org/ ), l'infrastructure de recherche sur les biobancements et les ressources biomoléculaires -BBMRI-ERIC (http://www.bbmri-eric.eu)], ainsi que les régionales biobanques, seront fortement impliqués dans la mise en place du cadre de définitions et de normes pour l'harmonisation des activités des biobanques.

Dans ce cadre, la définition des normes des procédures opérationnelles types pour l'échantillonnage et la gestion des données, la sécurisation des droits personnels des donneurs et la certification des procédures de gestion de la qualité, sont des étapes essentielles vers l'harmonisation et doivent être élaboré. L'intégration de la recherche industrielle et des partenaires dans les activités publiques de la biobanque présente un aspect important pour obtenir un bénéfice innovant et durable pour les partenaires privés et les biobanques, afin d'apporter finalement la recherche médicale à des nouveaux horizons et d'améliorer les soins de santé pour la population humaine.

Par conséquence, les biobanques sont devenues un véritable champ de bataille scientifique, prouvé par le nombre de publications sur la science et les procédures des biobanques au cours de la dernière décennie. Il est de plus en plus nécessaire d'avoir besoin d'experts dans ce domaine dans l’avenir. Ainsi, la forte demande d'éduquer des experts dans le domaine crée la nécessité d'un système de formation et d'éducation post-universitaire bien structuré

À l'heure actuelle, il n'existe que peu de possibilités dans le monde entier pour les études supérieures avec des cours universitaires qui enseignent tous les aspects techniques, scientifiques et juridiques / éthiques de la biobanque humain et environnemental.

2. OBJECTIFS

L'objectif principal de ce Master Professionnel est d'acquérir des connaissances, des expériences et des compétences pratiques qui qualifieront les diplômés du Master pour travailler dans le domaine multidisciplinaire des biobanques (humains, animaux, plantes et autres organismes vivants) et une gestion des données complexes

Le Master fournira les compétences et les connaissances suivantes aux étudiants:

  • Organisation et mise en place des biobanques aux niveaux national et international
  • Gestion de la qualité et des risques liées aux biobanques
  • L'infrastructure d'une biobanque, le budgét et de la durabilité ou "Biobankonomic"
  • Gestion des échantillons et aspects éthiques, juridiques et sociétaux
  • Gestion des données complexes associées aux échantillons biologiques (y compris la biostatistique, l'épidémiologie, la modélisation mathématique et l'apprentissage)
  • Réseaux des biobanques européens et internationaux
  • Développement professionnel et marketin

 

3. ADMISSION

Niveau Bac + 3 en sciences de la vie. Le Master accueille les candidatures de candidats de toutes nationalités qui parlent couramment l'anglais.
L'inscription est un processus en 2 phases:

a) une première sélection est faite en fonction de l'évaluation de votre demande et des documents justificatifs

b) les candidats présélectionnés seront alors invités à une entretien face à face ou par Skype

Postulez en ligne à l'adresse :  http://unice.fr/formation/inscriptions

4.  PROGRAMME

La formation se déroule sur 2 ans (4 semestres) et contient 120 crédits ECTS.
Une grande importance est donnée aux stages en France et à l'étranger: 12 mois sur les deux années de formation.
Langue d'enseignement: français (50%) et anglais (50%)

 

Modules d’enseignement:

Première année (M1)

TM1. Le monde des biobanques

TM2. Qualité & Biobanques

TM3. Ethiques, législation & problèmes sociaux

TM4. Hygiène and sécurité

TM5. Gestion de projet

 

Deuxième année (M2)

TM1. Modèles économiques

TM2. Gestion de complexe data

TM3. Réseaux internationaux

TM4. Communication & Marketing

TM5. Votre future carrière

 

Séminaires pratiques (session orale)

Les étudiants se consacreront à des études en groupe. On leur demandera de défendre leur analyse d'un problème concret et actuel soulevé par une biobanque. Les recommandations du groupe seront présentées devant les membres d’un jury.

Ateliers sur le marché des stages

Les ateliers sur le marché des stages visent à mieux préparer les étudiants à leur recherche de stage et à couvrir des sujets comme la présentation CV, les centres d'évaluation et le traitement des entretiens.

 

La thèse de master

Les étudiants doivent rédiger une thèse de maîtrise qui représente une composante importante de l'expérience. L'objectif de la thèse est d'explorer la mise en œuvre de la recherche de pointe dans la pratique quotidienne de l’environnement hautement compétitif des biobanques.

 

5.  DEBOUCHES

"Biobanks and Complex Data Management" Professional Master prépare les diplômés à un certain nombre de postes de haut niveau dans le domaine des biobanques, en mettant fortement l'accent sur l'environnement industriel, technologique et international.

Diplomés du programme peuvent être admissible aux postes suivantes:

  • Biobank Manager/Administrator
  • Biobank quality Manager
  • Data Manager
  • Scientific Adviser to public and private sector clients
  • Product Manager
  • Regulatory Specialist
  • Technological Specialist
  • Logistics Specialist
  • Logistics Manager/Administrator
  • Logistics Analyst[SV1] 

Opportunités d’emploi :

  • Laboratoires académiques
  • Laboratoires hospitaliers et biobanques
  • Entreprises privées (industrie pharmaceutique et biotechnologique, entreprises de diagnostic)
  • Les conservatoires de la biodiversité
  • Organisations nationaux et internationaux à but non lucratif

6. Partenaires

 

Contact  :

Directeur: Professeur Paul Hofman
Biobanque Hôpital Pasteur
30 VOIE ROMAINE CS 51069
06001 Nice Cedex 1, France

Directeurs adjoints : Dr Nicole Arrighi and Dr Marius Ilié

Email:
masterbiobank@unice.fr 

Site WEB:

http://univ-cotedazur.fr/english/uca-education/diplomas/biobanks-complex-data
https://www.facebook.com/masterbiobank/
https://www.linkedin.com/groups/Master-Pro-Biobanks-Complex-Data-8512336/about