Permis de conduire

Si le scientifique détient un permis délivré dans un pays de l’Espace Economique Européen (EEE) 

 

Aucune démarche n’est à entreprendre. Le scientifique peut conduire en toute légalité. Toutefois, pour des séjours de longue durée, il est préférable de faire enregistrer son permis de conduire à la préfecture des Alpes Maritimes afin d’obtenir un duplicata en cas de problème (vol, perte…).

Également, en cas d’infraction au code de la route français, il sera demandé au scientifique de faire un échange de son permis de conduire avec un permis de conduire français auprès de la préfecture des Alpes Maritimes afin que les sanctions soient appliquées.

Si le scientifique détient un permis délivré dans un pays hors de l’Espace Economique Européen (EEE) 

 

A l’exception des détenteurs d’un visa étudiant, tout scientifique en séjour de recherche de plus de 3 mois doit échanger son permis de conduire contre un permis de conduire français. Cette démarche doit obligatoirement être faite durant la première année de résidence en France auprès de la préfecture des Alpes Maritimes. Si cette démarche n’est pas entreprise durant la première année, le scientifique ne pourra pas conduire sur le territoire français avec son permis et devra passer le permis de conduire français en fonction de la règlementation du pays.

Pour faire sa demande d’échange de permis

Coordonnées de la préfecture des Alpes Maritimes

CADAM – Préfecture des Alpes Maritimes
147 Bd du Mercantour
06200 Nice
Téléphone : 04 93 72 20 00
Desservi par la ligne 10

 

N’oubliez pas d’assurer votre véhicule !
En cas d’accident, il est important que votre véhicule soit assuré pour prendre en charge les dommages causés sur votre véhicule et/ou celui d’autrui.
Mieux comprendre l’assurance automobile en France.