Alain BRILLET

Responsabilités

  • Directeur de recherche CNRS
  • Laboratoire ARTEMIS (UNS, CNRS, OCA)

Distinctions

  • Prix Ampère Electricité de France à l’Académie des Sciences

Biographie

Alain Brillet a joué un grand rôle dans le développement des grands interféromètres ayant conduit à la détection des ondes gravitationnelles.

Le prix est décerné à Alain Brillet qui eu un rôle visionnaire dans le développement des grands interféromètres ayant conduit à la détection des ondes gravitationnelles. Virtuose de la métrologie des interféromètres laser, il a compris dès les années 1980 qu’aucune loi fondamentale de la physique n’interdisait de rêver à la détection d’ondes gravitationnelles à l’aide d’interféromètres de plusieurs kilomètres de long. Il a su convaincre les scientifiques et les organismes de financement de s’engager dans cette aventure et c’est ainsi que le programme franco-italien a démarré sous le nom Virgo qu’il avait proposé. Alors que son collègue Adalberto Giazotto développait les systèmes de suspension permettant de découpler les miroirs des vibrations terrestres, Alain Brillet développait avec son équipe des solutions innovantes dans le domaine des lasers et de l’optique. La qualité de ces travaux a permis à Virgo de traiter sur un pied d’égalité avec la collaboration nord-américaine Ligo, dans un accord d’échange, des solutions techniques et des données obtenues. Le respect de cet accord lors de la détection récente d’un premier événement résultant de la fusion de deux trous noirs, démontre le statut scientifique de Virgo, et laisse augurer d’une moisson conjointe de résultats inédits dans une nouvelle branche de l’astronomie observationnelle. Sans Alain Brillet, la France ne serait pas présente au premier rang de cette avancée majeure de la physique expérimentale.