arrow drop search cross

Classement de Shanghai 2019 : Une année de transition pour Université Côte d’Azur

Le classement de Shanghai des meilleures universités mondiales est paru le jeudi 15 août. Université Côte d’Azur qui va se substituer à l’Université Nice Sophia Antipolis à partir du 1er janvier 2020, n’apparaît pas encore dans ce classement de Shanghai 2019. La création d’Université Côte d’Azur, entérinée par décret le 26 juillet dernier, permettra à la Côte d’Azur de se positionner parmi les universités de rang mondial.


Publication : 23/09/2019
Partager cet article :

Le classement de Shanghai est un palmarès mondial des universités selon six critères allant du nombre de prix Nobel à celui des publications rattachées à l'établissement. Il constitue un des cinq classements internationaux de référence mais, par les critères choisis, est plutôt défavorable aux établissements français.

En outre, alors que la France connaît un bouleversement de son paysage universitaire, le classement de Shanghai ne reconnaît pas les regroupements universitaires de type ComUE (contrairement à d’autres classements tels que le Times Higher Education)..

Pour Université Côte d’Azur, cette année 2019 apparaît donc comme une année de transition : la création d’Université Côte d’Azur comme université de plein droit n’est pas encore enregistrée par toutes les agences internationales de classement, alors même que – très logiquement – l’Université Nice Sophia Antipolis disparaît de ces classements.

Une charte de signature commune

En signant depuis plusieurs mois leurs publications sous le label d’Université Côte d’Azur et en respectant toujours mieux la charte de signature commune, l’ensemble des chercheurs d’Université Côte d’Azur prépare donc activement l’entrée de la nouvelle université dans le prochain classement. Cet effort est essentiel pour une université qui a l’ambition d’adosser l’ensemble de ses missions à l’excellence de sa recherche et de rayonner à l’international en se plaçant parmi les meilleures universités mondiales.

Pour ce faire, Université Côte d’Azur peut compter sur l’ensemble de ses enseignants-chercheurs, mais aussi des chercheurs du CNRS, d’Inria, de l’INRA, de l’Inserm, de l’IRD. Dans un communiqué publié aujourd’hui le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a en effet rappelé son souhait « pour que les chercheurs les plus cités (highly cited researchers) de 6 organismes de recherche fassent désormais figurer en première affiliation la tutelle universitaire de rattachement de leur unité mixte de recherche : l'indicateur HiCi du classement de Shanghai compte en effet pour 20 % du score global de chaque établissement. Cela permettra de mieux mettre en évidence le potentiel scientifique des établissements d'enseignement supérieur, sans porter préjudice aux organismes de recherche qui ne sont pas concernés par ces classements. »

Pour rappel, le décret portant création d’Université Côte d’Azur sous sa nouvelle forme et approuvant ses statuts a été publié le 26 juillet 2019 au Journal Officiel.