arrow drop search cross

Comment pratiquer une activité physique en période de confinement ?

Depuis l’annonce des restrictions de circulation appliquées à une majorité de français le 16 mars dernier, nous sommes contraints de rester chez nous, autorisés à ne sortir que pour des motifs bien précis. Alors comment rompre la sédentarité que nous impose cette période de confinement ? Fabienne d'Arripe-Longueville, Directrice du Laboratoire Motricité Humaine Expertise Sport Santé sur le campus STAPS, membre de l’EUR HealthY Ecosystèmes des sciences de la santé, et Serge Colson, Vice-Président Politique Sportive d’Université Côte d’Azur répondent à nos questions.


Publication : 20/03/2020
Partager cet article :

-Pourquoi est-il important de pratiquer une activité physique pendant la période de confinement à laquelle nous sommes confrontés ?

Fabienne d’Arripe Longueville : Il est important de pratiquer une activité physique régulière en temps « normal » pour des raisons à la fois physiologiques, et psychologiques. L’activité physique, pratiquée dans certaines conditions, présente des bénéfices pour notre fonctionnement cognitif (e.g., la régulation de l’attention) et pour la gestion de nos émotions (e.g., anxiété), qui sont particulièrement saillantes dans une période de confinement.

Les bénéfices de l’activité physique pour toutes les populations tout au long de la vie sont bien documentés dans la littérature à présent (voir notamment les recommandations mondiales pour l’activité physique pour la santé : https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/44436/9789242599978_fre.pdf;jsessionid=5A0D047410BFCB3107A08E302C7728FC?sequence=1). 

Pendant la période de confinement, le principal risque est d’accroitre notre temps de sédentarité, de par la réduction des déplacements et l’augmentation probable des temps d’écran à usage professionnel ou récréatif. D’autres risques psychosociaux existent comme le stress (par exemple pour les familles avec des enfants en bas âge) et l’isolement social pour les personnes vivant seules, qui plus est, dans des espaces restreints. Dans ce contexte, il importe de rompre les temps de sédentarité d’une part, et de faire de l’activité physique sous toutes ses formes et en fonction des conditions possibles. Les consignes gouvernementales autorisent une pratique individuelle autour de chez soi, dans un périmètre de moins de 2km (marche active ; nordique ; footing ; aller faire ses courses à vélo), mais de nombreuses autres solutions innovantes existent. Pour rompre la sédentarité, on peut par exemple prévoir de programmer des alarmes sur son téléphone pour se lever régulièrement et faire quelques pas ; ou encore passer ses appels téléphoniques debout en marchant. Enfin, pour ceux qui ont le mobilier adapté, il n’est pas exclu de travailler debout.

- Comment faire du sport avec ses enfants ?

Fabienne d’Arripe-Longueville : Pour les familles ayant la chance d’avoir un jardin, tous les jeux d’extérieurs sont évidemment les bienvenus (jeux de ballon ; de raquettes ; tennis de table ; ballon prisonnier). 

Serge Colson : Pour les familles vivant en appartement, certains jeux vidéo actifs offrent une solution.  Tous les jeux de type « just dance » ou d’activité physique (tennis ou autre, il en existe plusieurs) peuvent être envisagés à partir du moment où les personnes ont les consoles qui permettent de la pratiquer.

- Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui ne pratiquent pas d’activités physiques d’habitude ? 

Fabienne d’Arripe-Longueville : C’est le moment de s’informer et de s’y mettre ! Par exemple en faisant son grand ménage de printemps ; ou des travaux de bricolage ! Car l’activité physique passe aussi par des mouvements corporels simples de la vie quotidienne. Si l’on habite dans un immeuble, on peut éviter l’ascenseur et prendre les escaliers, lorsqu’on est peu chargé mais on peut systématique descendre les étages par les escaliers, c’est un bon départ. Pour ceux qui ne font pas assez d’activité physique habituellement par manque de temps, cette période de confinement est l’opportunité de s’y mettre/remettre en se réservant un créneau d’au moins 30 minutes d’exercices par jour (en une seule fois ou par périodes cumulées d’au moins 10 minutes).  

 

- Avez-vous des exemples d’exercices à faire à la maison, notamment pour les personnes qui n’ont pas d’extérieur ?

Serge Colson : Il existe de nombreuses applications gratuites permettant de faire de l’activité physique à domicile ou en extérieur avec un suivi.

Le ministère des sports vient également de publier quelques conseils sur son site web : http://sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/avec-le-ministere-des-sports-faire-du-sport-chez-soi-c-est-facile

Depuis le mardi 17 mars, UCA sport, le service de sport universitaire d’Université Côte d’Azur, met en ligne tous les jours un programme d’entrainement à réaliser chez soi. Vous pouvez y accéder en vous abonnant à la page Facebook d’UCA Sport. Des liens seront également régulièrement postés pour réaliser des séances de yoga.