arrow drop search cross

Comprendre les séismes et les processus qui les contrôlent

Où en est la recherche sur les processus qui contrôlent les séismes ? C'est pour faire le point sur cette épineuse question, sur les avancées et perspectives de la recherche pour les années à venir, mais aussi pour former les chercheurs de demain, qu'a été organisée l'école internationale EARTHQUAKES du 2 au 6 octobre à l'Institut d'Etudes Scientifiques de Cargese.


Publication : 25/10/2017
Partager cet article :

Cet événement, co-organisé et co-financé* par l'UCAJEDI, l'Observatoire de la Côte d'Azur et l'Université Nice Sophia Antipolis, a réuni 79 participants, dont un panel des plus grands experts sur cette thématique et une majorité d'étudiants et jeunes chercheurs. Au total, 21 nations étaient représentées.

Quelques exemples d'enseignements et perspectives de ces 5 jours de séminaires et discussions intenses : l'observation claire de l'accélération de la sismicité avant certains grands séismes (mais pourquoi cette accélération n'est pas vue avant tout séisme ?), l'observation d'une synchronicité entre des crises sismiques distantes de plusieurs centaines de kilomètres (quel processus physique permet ces interactions ?), ou encore la mise en évidence d'un nombre toujours plus large d'épisodes de glissement lent, sans séismes, même sur les failles à l'origine des plus grandes ruptures.

Les pistes pour la suite sont nombreuses notamment les techniques d'apprentissage profond pour documenter encore plus finement ce qui se passe sur les failles, et les activités anthropiques (tels les exploitations de gaz de schiste) qui déclenchent des séismes dans des environnements plus contrôlés.

* ont également participé à l'organisation et au financement les organismes suivants : National Science Foundation, OSUG Grenoble, Centre National de la Recherche Scientifique,  IASPEI, Université de Savoie Mont-Blanc, Science of Slow Earthquakes.