arrow drop search cross

Deux étudiants de la formation "MSc Engineers for Smart Cities" à la COP23

Au mois de novembre dernier, Université Côte d'Azur participait à la COP23, la Conférence des Parties sur le changement climatique organisée par les Nations Unies à Bonn. Cindy Umaña et Maxime Roy, étudiants de la formation MSc Engineers for Smart Cities à l'IMREDD, en tant que reporters pour Université Côte d’Azur, ont eu la chance de participer aux conférences et de nouer des contacts sur les stands et les pavillons des pays participants.
Ce 12 décembre, à l’occasion de l’anniversaire de la signature de l’Accord de Paris sur le climat, voici leur témoignage.


Publication : 29/11/2017
Partager cet article :

Cette année, la Conférence des Parties (COP23), sous la présidence des îles Fidji avait pour principal objectif de préparer la mise en œuvre de l'Accord de Paris et également d’inciter l’ensemble des pays à une plus grande implication pour faire face au changement climatique. 26000 personnes étaient rassemblées durant 15 jours, réparties sur 2 sites : Bonn qui regroupait les stands de la société civile et du monde académique ainsi que les pavillons des pays participants aux négociations, et Bula qui accueillait les activités diplomatiques et quelques événements spéciaux. Au total, ce sont plus de 300 réunions de négociations et événements qui se sont tenus chaque jour, démontrant ainsi l'ampleur de cette manifestation.

Université Côte d'Azur était fièrement représentée par Cindy et Maxime, deux étudiants de la formation MSc Engineers for Smart Cities de l'IMREDD. Bien qu’appartenant à la même promotion, ils ont des parcours différents : Maxime, originaire de Bordeaux, est étudiant à l'Ecole Centrale Marseille, en année de césure à l’IMREDD et Cindy, costaricaine, est ingénieur de l'environnement. C'est par l'intermédiaire de son association La Ruta del Clima que Cindy a pu obtenir une accréditation pour participer à la COP23.

Avec le soutien financier de la Fondation Université Côte d'Azur et de la société Kinaxia, ils ont pu s'envoler pour Bonn. Les deux étudiants ont joué le rôle de reporters pour Université Côte d'Azur. De cette expérience, chacun en ressort grandi. Ils ont pu participer à des assemblées en présence de Ministres ou de représentants d'Etat. Ils ont visité les pavillons des différents pays, participé à de nombreuses conférences : « le plus difficile était de faire un choix parmi toutes celles proposées », précise Maxime. Pour ce dernier, sa participation à la COP23 « restera une expérience extrêmement enrichissante : j'ai pu créer des liens avec différents participants notamment le Réseau Français des Étudiants pour le Développement Durable (REFEDD) mais également acquérir une ouverture culturelle et internationale encore plus grande ». Pour Cindy, qui n'en est pas à sa première participation à la COP, « cet événement est par ailleurs une excellente opportunité de se tenir informée des initiatives dans le monde entier au sujet du changement climatique ».