arrow drop search cross

Edouard Philippe et Frédérique Vidal présents pour la pose de première pierre de l'IMREDD

Le Premier Ministre et la Ministre de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation étaient présents à Nice le vendredi 2 mars pour la pose de la première pierre du futur bâtiment de l'IMREDD, l'institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable. Livraison prévue en septembre 2019.


Publication : 05/03/2018
Partager cet article :

Edouard Philippe, Premier Ministre, Frédérique Vidal, Ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Georges-François Leclerc, Préfet des Alpes Maritimes, Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la métropole Nice Côte d'Azur, Emmanuel Ethis, Recteur de l'académie de Nice, Jean-Marc Gambaudo, Président d'Université Côte d'Azur et Emmanuel Tric, Président de l'Université Nice Sophia Antipolis étaient réunis ce vendredi 2 mars après midi pour poser symboliquement la première pierre de ce qui sera le futur bâtiment de l'IMREDD, une réalisation de l'architecte Marc Barani, totalement exemplaire au plan énergétique et environnemental.

 

L’opération immobilière d’une durée de 14 mois démarre ce mois-ci pour une livraison prévue à l’été 2019. A la rentrée 2019, le futur bâtiment de l’IMREDD accueillera environ 500 étudiants et 200 chercheurs ainsi que des partenaires économiques, startups, entreprises et pôles de compétitivité

Projet co-construit par l’Université Nice Sophia Antipolis et la Métropole Nice-Côte d’Azur, l’IMREDD est un acteur important du futur campus de l’éco-vallée de la Plaine du Var, au cœur de la future technopole Nice Meridia. Ouvert sur le Cours de l’Université, ce bâtiment de 5000 m2, bénéficie d'un financement dans le cadre du contrat de plan État-Région ; cette opération vient s’implanter en prolongement de l’opération de bureaux The Crown, dédiée à l’innovation, aux startups et aux grandes entreprises.

Au cœur de la technopole Nice Meridia, l’IMREDD invente la ville de demain

L’IMREDD s’inscrit dans le projet iDEX (Initiative d’excellence) du Programme d’Investissements d’Avenir UCA-JEDI décroché par Université Côte d’Azur en janvier 2016. Il incarne un « Centre de Référence » sur un sujet d’enjeu sociétal en lien avec le territoire et ses collectivités : le territoire intelligent, la prévention et la gestion des risques.

L’IMREDD a pour mission d’impulser des actions de recherche partenariale, de créer des formations initiales et continues et de favoriser l’expertise et l’innovation au service du développement économique. Il développe ses activités dans le champ de la Smart City autour de quatre domaines d’activités stratégiques : quartier/bâtiment intelligent & énergie / Cycle de l’eau et environnement / Risques / Mobilité intelligente.

Un bâtiment exemplaire au plan énergétique et environnemental

Doté d’un patio central et structuré sur quatre niveaux, le futur bâtiment centré sur une plateforme technologique et un learning centre, va permettre à l’IMREDD de réaliser son ambition : favoriser l’innovation et le transfert dans les entreprises et contribuer à la création d’emplois et à la compétitivité du territoire ainsi qu’à son rayonnement international.

La plateforme permettra de développer des projets d’innovations technologiques intégrant tout à la fois les dimensions sociétales, économiques, managériales et environnementales en mettant en synergie les expertises, reconnues au niveau international, de chercheurs et d’enseignants-chercheurs issus d’une diversité de laboratoires (notamment ESPACE, GeoAzur, Polytech’Lab, I3S, ICN, LEAT, NiceLab, GREDEG, Transitions) et des partenariats industriels forts (Suez Environnement, IBM, EDF, Dalkia, Vinci, Bouygues, Nexity, Enedis, GRDF, schneider electric, Alstom, etc.). Parmi les axes de recherche et développement : Smart Energy, Smart Building, Conception inspirée de la nature & matériaux biosourcés, Maison connectée, Autoproduction- Autoconsommation et stockage, électromobilité, cybersécurité, etc.

Conçu pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux (architecture bioclimatique, production d’électricité photovoltaïque) le futur bâtiment permettra d’expérimenter le pilotage énergétique à travers la mise en place de solutions innovantes s’intégrant dans une démarche de smart grid au travers de projets de référence tels que « Smart campus » et H2020 IRIS qui mobilisent, sur le terrain de Nice Meridia, l’écosystème public-privé azuréen.