Electrosmart, l’application qui mesure les ondes électromagnétiques

Une équipe de recherche d’Inria menée par Arnaud Legout a mis au point, au travers d’un projet de recherche une application capable de mesurer notre degré d’exposition aux ondes électromagnétiques. Elle permet à la fois d’avoir une meilleure connaissance de notre environnement mais également d’établir des cartographies des zones d’exposition.

Téléphones portables, wifi, bluethooth, les sources d’exposition aux ondes électromagnétiques sont nombreuses. Les autorités de régulation et les scientifiques recommandent de réduire l'exposition aux ondes électromagnétiques, dont on ne connaît pas les effets à long terme, avec un point d'attention particulier envers les enfants.

Arnaud Legout et son équipe de recherche Diana (Design, Implementation and Analysis of Networking Architectures) à Inria Sophia Antipolis Méditerranée a développé une application (accessible uniquement sur Google play) qui permet à chacun de connaître précisément son degré d’exposition aux ondes et les différentes sources. Il peut alors choisir de s’en éloigner ou de les éteindre. « Nous bénéficions d’un soutien du labex UCN@Sophia et d’un financement issu d’Université Côte d’Azur via son initiative d’excellence UCA jedi» précise Arnaud Legout . « Nous collaborons avec le Laboratoire d’Electronique, Antennes et Télécommunications (LEAT) pour son savoir-faire dans le domaine des antennes et de la modélisation ».

De ce projet de recherche, une start-up est actuellement en phase de maturation. L’objectif est d’établir et de commercialiser des cartes d’expositions aux ondes par exemple pour une zone géographique précise. « Ces cartographies intéressent également les entreprises, conclut le chercheur d’Inria. « En effet, depuis un décret publié en août 2016, les employeurs ont pour obligation d’évaluer les risques d’exposition de leurs salariés aux ondes électromagnétiques et de les protéger ».

Partager cet article :