arrow drop search cross

Le programme Ticelec du Gredeg séduit la Principauté de Monaco

Ce projet qui vise à optimiser la consommation énergétique des ménages par une information en temps réel est dirigé par Nathalie Lazaric, Directrice de Recherche au GREDEG (Groupe de recherche en droit, économie et gestion). La Principauté de Monaco est très intéressée par sa mise en place pour l'ensemble des ménages de la principauté.


Publication : 16/11/2018
Partager cet article :

Le projet SmartLook, vise à tester la capacité des ménages volontaires de réduire leur consommation énergétique face à différents types d’informations reçues et différents objectifs. Dans ce contexte, le 15 novembre 2018, Nathalie Lazaric et Mira Toumi ont officiellement lancé le début de l’expérimentation dans les locaux de la SMEG. L’expérimentation qui durera six mois sera l’occasion d’observer quels sont les facteurs qui poussent à réduire la consommation d’énergie et quelle information est la plus apte à actionner le volet comportemental. Les ménages seront répartis dans trois groupes ce qui permettra de tester plusieurs formes de « nudges » ou d’incitations pendant six mois.

« SmartLook est un levier essentiel dans le développement des smart grids dont le combat est la réduction de gaz à effet de serre » explique Pier-Franck PELACCHI, Directeur commercial de la SMEG. Les nouveaux outils numériques offrent en effet de nouvelles opportunités pour les ménages pour aller vers la transition et la sobriété énergétique. En effet, la consommation d’énergie est souvent perçue par les ménages comme une commodité indispensable mais invisible dont les mécanismes tarifaires et économiques restent peu compréhensibles. Pour augmenter la connaissance des ménages, les technologies sont un atout incontournable du débat sur l’efficience énergétique.

L’objectif est de pouvoir répliquer cette solution sur l’ensemble des ménages de la Principauté afin d’atteindre les objectifs ambitieux de transition énergétique que s’est fixé le gouvernement au sein de la Principauté. « La division par deux des émissions de gaz à effet de serre en 2030 et la neutralité carbone en 2050 n’évoquent pas grand-chose en dehors d’une immense montagne à franchir, assortie de contraintes et autres restrictions. » relève le Livre blanc de la transition énergétique de la Principauté de Monaco publié en mars 2017. Il y est ainsi proposé « que soient mises en place des mesures permettant à chaque individu et à chaque organisation de mieux comprendre les objectifs et les implications de la transition énergétique ». Maitriser voire réduire sa consommation requiert en effet, dans le domaine résidentiel, à la fois des bâtiments et des équipements performants et des résidents qui prennent leur part. Le projet SmartLook s’inscrit dans cette perspective.