arrow drop search cross

SKEMA Business School s'engage aux côtés de la SATT Sud-Est pour faire rayonner l'innovation en régions PACA et Corse

La SATT Sud-Est et SKEMA Business School signent une convention cadre de partenariat pour unir leurs forces et valoriser les résultats de la recherche.


Publication : 22/11/2017
Partager cet article :

Par cette convention, les deux acteurs souhaitent mettre en relation des chercheurs et des étudiants entrepreneurs, gestionnaires et business developers. La SATT Sud-Est pourra à la fois apporter des portefeuilles de projets innovants susceptibles d’être intégrés dans les différents curriculums de SKEMA, et des avis techniques ou technologiques sur des projets de création d’entreprises portés par les étudiants ou les alumni de SKEMA. La SATT Sud-Est rejoindra encore le réseau d’experts-évaluateurs de projets portés par les étudiants de SKEMA sur la plateforme SKEMA Venture Factory de Sophia Antipolis. Le partenariat est établi pour une durée de 36 mois.

SKEMA invitera ses étudiants à travailler sur des projets apportés par la SATT Sud-Est, tant pour ouvrir des possibles par une analyse créative sur des technologies maturées ou en cours de maturation, pour effectuer des études de marchés, permettant d’identifier des premières tendances en matière d’opportunités économiques liées à une technologie ou savoir-faire innovant. Par ailleurs, ces coopérations ont également vocation à susciter la constitution d’équipes mixtes « scientifique-entrepreneur » pouvant donner naissance à de futures start-ups.

L’innovation, au cœur du partenariat

SKEMA a lancé SKEMA Ventures afin de stimuler la génération d’idées de ses étudiants, puis les accompagner dans leur projet entrepreneurial. Ce dispositif unique permet à chaque étudiant de penser, concevoir, tester et lancer un projet dans un contexte global, sur les 6 territoires innovants et les 4 continents sur lesquels est implantée SKEMA, en bénéficiant du meilleur de chaque écosystème local.

La SATT Sud-Est a pour cœur de métier le transfert de technologies ; cela consiste à protéger, maturer et licencier les résultats de recherche issus des laboratoires publics des Régions PACA et Corse afin de permettre aux entreprises d’acquérir des technologies fiabilisées et mieux adaptées à leurs enjeux industriels. Ses actionnaires sont les Universités d’Aix-Marseille, de Nice Sophia Antipolis, de Toulon, d’Avignon et des Pays de Vaucluse, de Corse, l’Ecole Centrale Marseille, le CNRS, l’Inserm et la Caisse des Dépôts ; l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille et le CHU de Nice sont partenaires fondateurs.