arrow drop search cross

Une direction des systèmes d’information fortement mobilisée

Avant même l’annonce du confinement, la direction des systèmes d’information s’est organisée afin d’offrir à tous les personnels de l’établissement et les étudiants le support technique nécessaire à une continuité administrative, pédagogique et scientifique. Configuration d’ordinateurs, assistance en ligne, mise à disposition d’outils numériques, voici quelques-unes des interventions des équipes de la DSI, en lien direct avec les autres directions, pendant cette période où le numérique prend une place encore plus prépondérante.


Publication : 07/05/2020
Partager cet article :

L’ensemble des équipes de la direction des systèmes d’information s’est mobilisé : réseaux, systèmes et services numériques au service des usagers alors que l’autre partie de la DSI (développement et urbanisation des SI) continuait en télétravail l’ensemble de leurs missions habituelles afin de ne pas prendre de retard sur les projets en cours.

Organiser le télétravail à l’Université

Dès l’annonce de la fermeture de l’Université et de la mise en place du confinement, la direction des systèmes d’information a dû réagir rapidement pour organiser la mise en place en urgence du télétravail pour les agents de l’Université. Elle a ainsi préparé à l’emploi les ordinateurs portables distribués dans les services centraux et des composantes. Il faut souligner que la DSI a pu compter sur les services informatiques de composantes ou services communs (INSPE, SCD…) pour aider à la fourniture des ordinateurs nécessaires au plus grand nombre. Elle a également fait évoluer les services offerts à tous les agents (licences Skype Entreprise, Microsoft Forms et Microsoft Teams, notamment) afin de faciliter ce nouveau mode d’organisation et les réunions à distance. 

Le support aux usagers a été aussi un élément essentiel pour faciliter le travail à distance. Une organisation a été mise en place autour de la DSI et du centre d’accompagnement pédagogique (CAP) mais aussi d’autres services informatiques (IUT, Polytech…) pour apporter le plus d’aide possible à la fois aux étudiants et aux personnels.

Continuité institutionnelle

L’équipe a également aidé à la tenue via téléconférence des comités de sélection des enseignants-chercheurs en lien étroit avec la DRH ; elle a également permis une continuité des instances et des conseils de l’Université en lien avec la DJSR et le CAP.

Continuité pédagogique et tenue des examens en lien avec le CAP

Côté pédagogie, la DSI travaille en étroite collaboration avec le CAP pour mettre en place des ressources et des enseignements en ligne le plus rapidement possible sur la plate-forme Moodle (accessible depuis votre ENT) et permettre également la tenue des examens.
En particulier, la période de confinement que nous vivons a nécessité de faire évoluer l’offre numérique pour la pédagogie et notamment l’offre de classes ou d’amphis virtuels. A titre d’exemple la plateforme BigBlueButton, de l’établissement, un système de visioconférence développé pour la formation à distance, a été mise en œuvre en un week-end pour prendre en compte l’urgence.

Faire face à une cyberattaque

Elle a également dû faire face à une cyberattaque qui a nécessité par précaution de couper un temps les accès au VPN et dans un deuxième temps d’organiser avec l’aide des services informatiques des laboratoires et de plusieurs composantes dont Polytech et l’INSPE, l’installation d’un antivirus d’établissement SOPHOS sur les ordinateurs, portables et fixes, des personnels. Cela a nécessité notamment que plusieurs personnels se déplacent sur site pour réaliser les opérations en amont de la date de déconfinement. Ces interventions devront être continuées après cette date.

En parallèle la reconstruction du réseau de l’IUT suivant les règles de l’ANSSI a été entamé en lien étroit avec les équipes de l’IUT avec l’objectif d’une réouverture partielle au 11 mai. Une réflexion plus globale sur la sécurisation du réseau de l’université est aussi commencée.

Pendant cette période, la continuité pédagogique a pu être assurée, les plateformes : Moodle, Big Blue Button (BBB), Adobe Connect, Skype Entreprise et Office 365 sont restées accessibles.

Soutien technique au département de médecine générale

La DSI a permis également la mise en place d’une plateforme collaborative pour aider les médecins généralistes au diagnostic du Covid-19 à la demande du département de médecine générale. Si cette plateforme a été au départ, ouverte aux médecins locaux, elle s’est rapidement étendue à tous les médecins de France.

Au-delà du confinement


A côté de ces actions mises en place dans l’urgence et pour faire face à une situation extraordinaire, l’équipe continue de se mobiliser ensemble pour faire avancer les projets de fond structurants pour Université Côte d’Azur, comme par exemple la mise en place de la solution SINAPS, la solution Amue de gestion des données de référence et d’orchestration des processus métier. Mais on peut citer aussi le logiciel ADUM pour les écoles doctorales ou l’application ADE pour la gestion des emplois du temps et des salles, le projet Syllabus ou encore l’amélioration de la gestion des appels à projets de l’établissement.

"Comme vous avez pu le voir, la DSI de l’établissement a été constamment sur le pont depuis les premières prémisses du confinement. Mais cet article a tenté de montrer que par-delà les individualités, les services offerts aux usagers l’ont été grâce à la mobilisation d’un grand nombre d’acteurs : CAP, DRH, DAF, services informatiques de proximités dans les composantes, et non pas l’œuvre d’une DSI isolée. Merci à tous !" Philippe Lahire, vice Président en charge de la transformation numérique

credit photo : Affaires photo créé par katemangostar - fr.freepik.com