arrow drop search cross

Université Côte d’Azur développe la mobilité douce : deux stations de vélos électriques déployées à Sophia Antipolis

Université Côte d’Azur, avec le concours de la délégation régionale du CNRS, inaugure deux stations de vélos électriques sur la technopole de Sophia Antipolis, à destination de ses étudiants et de ses personnels. Cette initiative se place dans le cadre du projet ambitieux de mobilité douce qu’Université Côte d’Azur souhaite mettre en place rapidement.


Publication : 15/06/2020
Partager cet article :

Alors que le gouvernement dans le contexte post-covid, a mis en place un plan de 60 millions d’euros pour inciter les Français à la pratique du vélo afin de désengorger les transports en commun, Université Côte d’Azur, avec le soutien du CNRS, a pris les devants en installant à Sophia Antipolis deux stations de vélos électriques.

Pilotée par la mission « Campus et Laboratoires éco-responsables » et la Direction de la Vie Universitaire d’Université Côte d’Azur, cette initiative a pour objectif d’inciter les étudiants et les personnels de Sophia Antipolis à réduire l’usage de la voiture pour leurs déplacements professionnels et personnels courts sur la technopole et faire découvrir le vélo électrique au plus grand nombre en proposant des tarifs très attractifs qui encouragent les trajets domicile – lieu de travail. Cette initiative vise aussi à faire découvrir aux étudiants et personnels d’Université Côte d’Azur travaillant sur la technopole les aménagements de Sophia Antipolis en pistes cyclables et en parcs de stationnement pour vélos, dont le nombre a beaucoup augmenté ces derniers mois, sécurisant de plus en plus l’usage du vélo dans le secteur..

Ce dispositif a été financé par les fonds de l’Initiative d’Excellence UCAJEDI. Université Côte d’Azur espère entraîner les entreprises dans sa dynamique pour étendre le maillage sur Sophia Antipolis et, à terme, mutualiser un réseau.