arrow drop search cross

Université Côte d’Azur s'expose au festival international des jeux de Cannes

Université Côte d’Azur était présente au festival international des jeux de Cannes du 22 au 24 février derniers grâce au stand animé par les étudiants et les enseignants du master Humanités et Industries Créatives. L’occasion pour les visiteurs de découvrir ce master qui fait rêver plus d’un joueur de jeu video.


Publication : 02/04/2019
Partager cet article :

Travailler à la conception d’un jeu vidéo : cela ferait rêver plus d’un jeune « gamer ». Pourtant l’exercice n’est pas si simple : créer un jeu video nécessite des compétences multiples : création graphique, narration, programmation, design web, etc.

Ce sont ces compétences que propose d’acquérir le master Humanités et Industries Créatives – HIC d’Université Côte d’Azur (anciennement appelé master Management de projets Innovants - MAPI) depuis plus de 10 ans maintenant. « Nous proposons deux parcours différents : un parcours « Jeux images et créativité » basé sur Cannes et un parcours « Gestion de projets technologiques » basé sur Sophia » présente Manuel Boutet, directeur de la formation. « Nous accueillons des étudiants de toutes les filières : sciences, communication, lettres, arts car nous nous appuyons sur leurs compétences pour arriver à créer un projet collectif. »

5 mois c’est le délai dont disposent les étudiants pour concevoir leur prototype de jeu video. Et le festival international du jeu de Cannes correspond au moment où le projet est présenté et testé auprès du public visiteur. Cela permet ensuite à l’équipe projet de réaliser les ajustements et améliorations nécessaires.

L’aboutissement d’un projet

C’est dire si les étudiants du master attendaient avec impatience ce festival. Depuis le début de leur cursus, aidés par les étudiants de deuxième année et encadrés par l’ensemble de l’équipe pédagogique, travaillant en mode projet, les étudiants de première année ont mis au point 5 jeux videos : 

  • Cripple fight, un jeu vidéo de type Versus Fighting en 2D mettant en scène plusieurs personnages ayant comme point commun d’être démembré et/ou victime d’une maladie incurable. 
  • Falling life, un jeu de cartes, 
  • F.L.A.G Fight Like A Girl, un jeu d’action en 3D dans lequel le joueur incarne un personnage nommé Charlie, qui va être confrontée dans sa vie de tous les jours à des remarques ou agressions sexistes et elle compte bien ne pas se laisser faire...
  • Nihon Seikatsu, une expérience hybride à mi chemin entre le serious game et le jeu d'action 2D
  • RAM, Rage Against the Mobile, un jeu sur téléphone où un personnage se trouve enfermé dans le téléphone malgrè lui et qui doit survivre aux différentes applications.
  • Spectres, un jeu en réalité virtuelle mêlant action et narration au travers deux univers.

 

Durant les 3 jours du festival, le stand n’a pas désempli, les visiteurs ont pu tester les prototypes de jeu et donner leur avis. 

Pour Yoann, développeur sur le jeu F.L.A.G, présenter le jeu au festival « c’est beaucoup de stress mais aussi beaucoup de soulagement car on voit que la version finale marche bien. »

Pour Quentin, qui était dans l’équipe projet du jeu « Rage Against the Mobile » « voir le jeu présenté de manière fonctionnelle sur presque toute la ligne c’est étrange et satisfaisant de voir que les gens jouent et apprécient le jeu ».

Mais qu’en pensent les utilisateurs ? Manon, étudiante en licence 3 Information Communication a testé pour nous le jeu FLAG. Voici son retour :

« Le jeu Flight Like A Girl (F.L.A.G) est un jeu vidéo qui aborde la question du sexisme. Souvent victimes de remarques et de discriminations sexistes, les femmes sont confrontées à ce fléau quotidiennement. Lors d’un entretien d’embauche, le personnage, Charlie, se livre à un combat contre ces stéréotypes sexistes, représentés par un monstre imposant. Un jeu en 3 dimensions bien réalisé, ludique et à la portée des débutants. Son point fort est son interactivité avec le joueur. En effet, il pourra choisir lui-même la suite du jeu selon 4 thèmes : l’agressivité, le dialogue, l’humour et l’évitement. Abouti, il présente une belle interface animée et traite d’un vrai sujet de société. »

Un hub de la créativité dans les futurs locaux de la Bastide Rouge

Le master Humanités et Industries Créatives s’intègre totalement dans la stratégie qu’Université Côte d’Azur souhaite développer en vue de son intégration dans le futur campus cannois de la bastide rouge.

Pour Jean-François Trubert, chargé de mission, « Université Côte d’Azur pose la première pierre avec ce master sur l’écriture des jeux videos et le parcours en gestion de projets technologiques et numériques ; pour construire à partir de cela les autres parcours qu’on souhaite décliner autour du storytelling notamment pour lesquels on a déjà des programmes courts en partenariat avec la Ville de Cannes et Vivendi/Canal+. L’objectif est de créer un véritable hub de la créativité autour de Cannes. On veut essayer à fédérer tout ce qui concerne les écritures créatives à la fois au niveau de l’Ecole Universitaire de Recherche CREATES et aussi par rapport au campus cannois qui est entrain de s’ériger et qui regroupe tous les fertilisants nécessaires pour créer une dynamique industrielle, économique et académique.»