arrow drop search cross

Université Côte d’Azur poursuit sa collaboration avec le Monell Chemical Senses center

Célèbre institut de recherche basé à Philadelphie aux Etats-Unis, le Monell Chemical Senses Center est mondialement reconnu dans le domaine de l’olfaction, de la gustation et leur implication dans la nutrition. Après une convention de partenariat signée au mois de septembre dernier, les deux établissements ont organisé leur premier symposium le 14 mars pour avancer sur leur collaboration.


Publication : 20/03/2019
Partager cet article :

Les premiers contacts avec le Monell ont été pris en novembre 2017, « lors d’une visite au Monell au cours de laquelle nous avons pu présenter Université Côte d’Azur et le label d’excellence UCAJEDI », confie Sylvain Antoniotti, Directeur du Centre de créativité et innovation en sciences des odorants IDEX UCAJEDI et responsable du partenariat entre le Monell et Université Côte d'Azur. Ces premiers contacts se sont confirmés lors d’une visite de Nancy Rawson, Directrice-adjointe du Monell à Université Côte d'Azur en février 2018 puis celle de Robert F. Margolskee, Directeur et Président du Monell Chemical Senses Center le 28 septembre dernier venu apposer sa signature aux cotés de celle de Jean-Christophe Martin, Vice-président délégué aux relations internationales sur un Memorendum of Understanding au siège d’Université Côte d’Azur en présence du Vice-président Recherche Jeanick Brisswalter.

Quelques mois plus tard, les deux établissements organisent leur premier symposium commun. Grâce à un système de visio-conférence, le 14 mars sur le campus de St Jean d’Angély, les chercheurs des deux institutions présentent leurs projets de recherche et envisagent les premières pistes de collaboration.

Sébastien Fiorucci et Nicolas Baldovini de l’Institut de Chimie de Nice et Claire Dikidjian pour le Centre de Créativité et d'Innovation en Sciences des Odorants se sont rendus à Philadelphie alors qu’Université Côte d’Azur recevait Danielle Reed, Marco Tizzano et Joël Mainland du Monell.

Ce symposium hybride a permis aux chercheurs du Monell et d’Université Côte d'Azur de se rencontrer, d’échanger et d’identifier des sujets qui pourraient déboucher sur des collaborations futures. « Des travaux sont déjà en cours, confie Sylvain Antoniotti, entre un groupe de chercheurs du Monell et l’Institut de Chimie de Nice sur les récepteurs gustatifs impliqués dans la compréhension des phénomènes de perception du gout sucré, en lien avec l’alimentation et in fine les problèmes d’obésité. Des travaux vont bientôt être publiés pour la première publication commune Monell/Université Côte d'Azur. »