arrow drop search cross

Vers une économie bleue équitable et durable

Des chercheurs du laboratoire ECOSEAS se sont associés à d’autres chercheurs de renommée internationale pour publier dans la revue Nature Sustainability le 14 octobre une tribune pour sensibiliser les décideurs politiques au développement d’une économie bleue durable sur le plan environnemental et socialement équitable.


Publication : 23/10/2019
Partager cet article :

Depuis 3 ans, une équipe du laboratoire ECOSEAS menée par Paolo Guidetti travaillait sur un projet européen (FISHMPABlue2) qui concernait la durabilité de l’activité de pêche artisanale en Méditerranée dans le contexte des aires marines protégées où se côtoient des zones où la pêche est interdite et d’autres, dites « zones tampons », où la pêche est autorisée mais réglementée, afin d’éviter la surpêche.

Au travers de ce projet européen, un réseau d’experts s’est mis en place composé à la fois d’ « écologues marins » du laboratoire ECOSEAS associés à d’experts internationaux en sciences humaines et en sciences économiques dans la perspective de promouvoir une économie bleue qui soit équitable socialement et durable.

« En évitant de prélever trop rapidement les ressources des écosystèmes, on leur permet de continuer à approvisionner la société tout en soutenant l’économie locale » explique Paolo Guidetti, Professeur des Universités, directeur du laboratoire ECOSEAS d’Université Côte d’Azur.

C’est ce collectif d’experts qui a publié dans la revue Nature Sustainability un article qui s’adresse, une fois n’est pas coutume, aux décideurs politiques et aux citoyens intéressés et pas seulement à la communauté scientifique. « C’est une sonnette d’alarme tirée par les experts : faisons attention car partout et tous à tous niveaux on parle d’économie durable mais si, à travers un modèle économique inapproprié (la croissance infinie), on produit des dégâts sur la pêche ou l’exploitation des ressources naturelles, alors il faut changer les choses en terme de perspectives et pas seulement au niveau de l’affichage, en évitant le business as usual simplement présenté différemment » alerte l’écologue.

L’économie bleue durable et équitable soutient des initiatives économiques qui puissent respecter la planète et produire des bénéfices pour les populations locales, équitablement répartis, entre des catégories normalement marginalisées. « Il faut que ces valeurs d’équitabilité, pour être efficaces, soient traduites en règles par la loi et par des conventions internationales », conclut Paolo Guidetti.