arrow drop search cross
arrow drop search cross

Vernissage- Expositions à la Villa Arson

Vernissage le 13 février
Expositions du 14 février au 3 mai


13/02/2020   :   20h00 ▸ 14/02/2020   :   02h00
VILLA ARSON 20 avenue Stephen Liégeard - Nice
Publication : 13/02/2020
Partager cet article :

SOIRÉE AFTER VERNISSAGE | UNE SEULE VIE • VOL.4

Après le vernissage des expositions, place dès 20h à une soirée ouverte à tous les publics réunissant artistes, commissaires, étudiants, équipes de la Villa Arson…
Une programmation musicale éclectique conçue par Blangaché en collaboration avec Vitarka Samuh (Bombay, Inde) et Sol Calero (Vénézuela & Berlin)

DJ URINE (Rotterdam, Pays Bas).
Invité par + Vidjing Vitarka Samuh
EARLY LABYRINTH (Berlin, Allemagne). Invité par Sol Calero
AMINA BOUAJILA (Marseille, France)
T R I S T A N (Gand, Belgique). Invité par Blangaché

Soirée de 20h à 2h
Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

BUVETTE & CASSE-CROUTES
Les associations CAVA (Collectif d’Accueil de la Villa Arson) et EVA (Etudiant·e·s de la Villa Arson) vous proposent des encas et boissons au bénéfice de leurs activités d’intérêt collectif. CAVA œuvre pour l’accueil d’étudiant·e·s réfugié·e·s à la Villa Arson, tandis qu’EVA participe aux activités extra-pédagogiques.
Prix « doux ». Prévoir paiement en liquide uniquement (pas de CB).

 Expositions

SHAILESH BR - Le Dernier Brahmane

L’artiste indien Shailesh BR, né en 1986 en Inde du sud, se considère comme le dernier brahmane de sa famille. A travers cette exposition, il tente de démêler les diverses pratiques des castes en se référant à des connaissances et des coutumes anciennes. L’espace d’exposition, les objets et leurs rituels sont disposés selon le plan d’une maison brahmane traditionnelle dont l'artiste prend possession en y étant présent tous les jours, comme s’il l’habitait. En invitant tout le monde à pénétrer dans son espace, Le Dernier Brahmane dénonce les discriminations induites par la hiérarchie des castes et ouvre la porte à la conversation. Il partage ses souvenirs personnels afin de créer de l'empathie tout en tissant les événements de sa vie en une narration visuelle.

Commissaire : Vitarka Samuh

Exposition du 14 février au 3 mai 2020.


SOL CALERO

GALERIE DU PATIO
Vernissage jeudi 13 février à 18h

“Ils ont insisté pour couvrir les fissures, mais les murs transpiraient toujours”

A partir de son héritage sud-Américain (Vénézuela), Sol Calero - née en 1982, elle vit et travaille à Berlin - construit des œuvres qui mêlent peinture et sculpture formant un syncrétisme issu de sa propre migration.
La singularité de son travail est aussi de s'immerger totalement dans les lieux, les architectures et contextes dans lesquels elle travaille. Ses peintures de fruits et végétaux exotiques, motifs de cadres peints sur la toile, sculptures et peintures murales, sont une façon de réfléchir aux regards que l’on porte sur le monde en fonction de ses origines. Ses installations prenant souvent l’aspect d’espaces domestiques, elle conçoit dans cette exposition une bibliothèque et trois banquettes qu'elle souhaite comme un lieu de vie, une "école" dans l'école.
Commissaire : Eric Mangion

Exposition du 14 février au 3 mai 2020.


ZORA MANN - Waganga

GALERIE DES CYPRES
Vernissage jeudi 13 février à 18h

La peinture de Zora Mann est faite de densité : multiples couleurs, formes répétées ou au contraire divergentes qui viennent se croiser ou se superposer dans des compositions souvent saturées de lignes ou de courbes. Si ses œuvres ne renvoient pas à l’abstraction géométrique ou lyrique elles font plutôt penser à des expérimentations psychédéliques par leur manière de faire cohabiter des mondes et des perceptions différentes. « Je peins de l’intérieur vers l’extérieur », dit-elle.
Ce mode de pensée et de production est également très proche de l’art brut, par son "intériorité" justement comme par son enchevêtrement de motifs. Ce qui est encore plus singulier dans son œuvre, c’est sa dimension tribale. Ses parents sont originaires d’Afrique de l’Est. Elle y a beaucoup séjourné et sa culture en est profondément marquée. Waganga signifie en Swahili (groupe de langues bantoue) "guérisseurs d’âme".
Commissaire : Eric Mangion

Exposition du 14 février au 03 mai 2020.


KRISTOF EVERART - Entropie d'un territoire

PASSAGE DES FOUGERES
Vernissage jeudi 13 février à 18h

Kristof Everart, né en 1966, est un artiste pluridisciplinaire qui vit et travaille à Nice.
"En tant qu’artiste, j’emprunte à la science et j’interroge les différents concepts d’occupation des territoires. J'expérimente et développe différents procédés numériques et plastiques".
Son travail consiste à traduire différents courants d’énergies liés à la situation géographique d’un site ou d’un lieu, ainsi que les incidences humaines s’y référant.
En 2018 lors d’une résidence à L’INRIA (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique, Sophia-Antipolis), organisée en partenariat avec l'Université Côte d'Azur, Kristof Everart a travaillé sur les flux de déplacements humains sur une zone entre Nice et Marseille. Des études et des expérimentations ont permis l’émergence d’un travail artistique retranscrivant ces impacts humains sous forme de dessins, de peintures, de sérigraphies et d’installations.

Exposition du 14 février au 03 mai 2020.

 

Expositions ouvertes tous les jours, sauf le mardi, de 14h à 18h.
Fermée le 1er mai.
Entrée libre