Agnese SEMINARA

Responsabilités

Chargée de recherche CNRS
Institut de Physique de Nice

Distinctions

  • Médaille de bronze du CNRS

Biographie

À l’interface entre la physique et la biologie, les travaux d’Agnese Seminara s’attachent à résoudre des problématiques liées au monde du vivant. La chercheuse étudie notamment les processus de motilité collective des micro-organismes, comme la dispersion des spores qui permet aux champignons de se multiplier, ou l’expansion des biofilms bactériens, des communautés de bactéries qui résistent aux antibiotiques. Elle développe dans ce but une approche originale qui combine physique théorique, manipulations expérimentales et simulations numériques.

Formée en physique des écoulements turbulents, Agnese Seminara obtient une bourse Marie-Curie qui la conduit à la School of Engineering and Applied Sciences (SEAS) de l’université d’Harvard, puis à l’Institut Pasteur de Paris. Deux ans après son retour à la SEAS en tant que chercheuse associée, elle intègre l’Institut de physique de Nice. C’est là qu’elle poursuit ses travaux, particulièrement novateurs et interdisciplinaires. Parmi ses récents résultats : la modélisation du processus de réponse des souris aux odeurs circulant dans l’air. Plusieurs fois encouragées (bourses L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science, Rita Levi-Montalcini pour jeunes chercheurs, PEPS-CNRS, Wolfgang Doeblin...), les recherches de cette jeune physicienne contribuent à élucider certains phénomènes naturels aussi complexes que fascinants.