Marina SHKRELI

Responsabilités

Chargée de Recherche, INSERM
Institute for Research on Cancer and Aging, Nice (IRCAN)

Distinctions

  • Prix Var - Dr Joseph Amalric - Ligue Nationale Contre le Cancer

Biographie

Après l'obtention de son doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé en décembre 2006 à l'Université de Tours, France, Marina Shkreli a rejoint Stanford University en Californie, USA, en janvier 2007 afin de réaliser son postdoctorat. Elle a ensuite obtenu un financement ATIP-Avenir qui lui a permis de mettre en place son équipe de recherche au sein de l'Institut pour la Recherche sur le Cancer et le Vieillissement de Nice (IRCAN) en janvier 2013.

Depuis son installation à Nice, Marina Shkreli développe des projets de recherche innovants, s'intéressant à l'activité de la télomérase dans les cellules souches adultes et dans les cellules cancéreuses. En particulier, ses résultats montrent que la télomérase est capable d'activer des cellules souches dans le rein adulte. Ses résultats montrent également que la télomérase induit la reprogrammation de l'épithélium rénal en cellules qui sont similaires à des cellules cancéreuses, et son équipe a mis en place des approches expérimentales permettant de déterminer comment la télomérase accomplie cette perturbation de l'épithélium rénal. Le travail réalisé a permis de mettre en évidence de nouvelles cibles de la télomérase qui jouent potentiellement un rôle critique dans les cancers rénaux. En 2017, Marina Shkreli a été récompensée par le "Prix Var - Dr Joseph Amalric" de la Ligue Nationale Contre le Cancer, pour ses travaux prometteurs permettant d'envisager de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement des patients atteints du cancer du rein.