Gilles PAGES

Responsabilités

Directeur de recherche Inserm
Institute for Research on Cancer and Aging, Nice (IRCAN)

Distinctions

  • Prix Prince Albert 1er de Monaco - Académie Nationale de Médecine

Biographie

Le travail de Gilles Pagès a démontré que la voie de signalisation RAS/RAF/MEK/ERK, impliquée dans la prolifération anarchique des cellules tumorales, stimule l’expression du «Vascular Endothelial Growth Factor (VEGF)», un agent majeur de vascularisation des cancers. Il a permis la découverte de marqueurs pronostiques et de sensibilité aux traitements dans les leucémies myéloïdes chroniques, les tumeurs ORL et les tumeurs du sein. Il s'est ensuite consacré aux tumeurs du rein (RCC), un paradigme de vascularisation tumorale et de traitement par anti-angiogéniques. Les mécanismes de résistance à ces thérapies sont:

  • une accumulation du traitement de référence, le Sutent dans les lysosomes, 
  • une diminution de la phosphatase PTPR kappa, stimulant la prolifération des cellules tumorales, 
  • une normalisation des vaisseaux sanguins tumoraux, 
  • la surexpression de VEGFC et le développement de vaisseaux lymphatiques. Ces concepts seront généralisés aux tumeurs pédiatriques du cerveau.

De nouveaux outils thérapeutiques sont issus de ces travaux brevetés, publiés dans des journaux de rang A et financés par des agences nationales et internationales. Ces études sont le fruit d’une collaboration avec des chercheurs, cliniciens, chimistes et partenaires industriels pour l’élaboration de traitements de précision et une rationalisation des dépenses de santé.