NORBERT HILLAIRE

Fondateur du Master, professeur émérite de l’UNS

Responsabilités


Distinctions

Biographie

Artiste et théoricien de l’art et des technologies, Norbert Hillaire est Professeur des Universités. Il enseigne dans le département des Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Nice – Sophia Antipolis. Il est Directeur de recherches au sein de l’équipe Art et Flux, de l’Institut ACTE, Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Norbert Hillaire s’est imposé comme l’un des initiateurs de la réflexion en France sur les arts et les technologies numériques, à travers de nombreuses publications, directions d’ouvrages et missions prospectives pour de grandes institutions (ministère de la Culture, Centre Pompidou, Datar). Il préside aujourd’hui l’association « les murs ont des idées », spécialisée dans la réflexion stratégique sur le design de services appliqués aux modes de vie et à l’hospitalité. Son ouvrage « l’art numérique », coécrit avec Edmond Couchot, fait aujourd’hui référence.

Monsieur Norbert Hillaire professeur émérite de l’UNS, fondateur du Master professionnel Ingénierie de la création multimédia et Direction artistique de projets, chercheur associé au Laboratoire I3M (Information, Milieux, Médias, Médiations) de l’Université de Nice, il est un expert régulièrement invité dans plusieurs institutions internationales: Professeur invité à l’UQAM (Université du Québec à Montréal), à l’UQAC (Université du Québec à Chicoutimi), à l’Université de Kobé au Japon, et dans diverses institutions en Europe (Cologne, Varsovie, Budapest, Montenegro, etc.) au Maroc, au Liban.

Critique d’art, membre de l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art), il publie régulièrement des articles et catalogues d’artistes et dirige plusieurs hors série de la revue Art Press portant sur les enjeux liés à l’essor des technologies dans l’art: Nouvelles technologies, un art sans modèle? (1991), Internet All over. L’art et la Toile (1999) et Ecosystèmes du monde de l’art. Pratiques, marchés, institutions, mondialisation (2001). Il est notamment l’auteur de La Côte d’azur après la Modernité, éditions Ovadia, 2010, L’expérience esthétique des lieux, L’Harmattan, collection Ouverture philosophique Esthétiques, 2008 , L’artiste et l’entrepreneur, éditions de la Cité du design, Saint-Etienne, 2008, L’art numérique, comment la technologie vient au monde de l’art ? (en collaboration avec Edmond Couchot), éditions Champs Flammarion, 2003 / réédité en 2009, Œuvre et Lieu, essais et documents (en collaboration avec Anne–Marie Charbonneaux), Flammarion, 2002. Art Press 2, L’art dans le Tout numérique (direction éditoriale), 2014 ; La fin de la modernité sans fin, L’Harmattan, collection Ouverture philosophique Esthétiques, février 2013 ; Double vue, 50 fragments pour Julien Friedler, éditions Somogy, 2012 ; Les Arts Numériques, Anthologie et perspectives, co-direction éditoriale (avec Richard Conte), 2015, l’art dans le Tout Numérique, éditions Manucius, 2015.

Sa pratique artistique se présente comme le prolongement de sa recherche théorique. il explore aujourd’hui dans des séries limitées de Photomobiles composées en triptyques ou en diptyques, il poursuit un dialogue incessant entre les arts classiques et les arts émergents, les anciens et les nouveaux médias. Ces œuvres, parfois rehaussées à l’or, évoquent les questions du sacré et du monde profane; sa série Lignes de fuite ( commencée en 2011) porte plus particulièrement sur les relations entre peinture, cinéma et photographie.

Prises avec un téléphone portable iPhone 4, ces Photomobiles traduisent la mobilité et l’ubiquité de l’homme contemporain, qui, tel un « spectateur du temps » et de notre monde artificialisé, observerait des paysages qui se regarderaient dans un miroir ou un écran. Comme artiste, ses photomobiles interrogent les relations entre peinture, photographie et cinéma et sont régulièrement exposées en France et à l’Etranger.

Expositions : En MAI ET JUIN 2014, centre des arts, Médiathèque d’Enghien les Bains . En 2012, Galerie Gourvennec Ogor, Marseille, du 29 juin au 30 août

A paraître aux éditions Scala ( 2017) : Réparer