SOPHIE RAIMOND

Enseignante académique

Responsabilités


Distinctions

Biographie

Agrégée de Lettres modernes, Sophie Raimond est actuellement PRAG au département des Sciences de la communication de l’Université de Nice Sophia Antipolis et Responsable pédagogique de la Licence 2. Elle a également été professeur dans l’enseignement secondaire, puis en classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques françaises, en charge de l’enseignement du français et de la philosophie, ainsi que de l’encadrement des actions de coopération culturelle et linguistique, à l’Institut Préparatoire aux Etudes Scientifiques et Techniques (IPEST) à La Marsa en Tunisie. Diplômée d’Etudes Approfondies en Littérature comparée à l’Université Paris IV-Sorbonne, elle prépare un Doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication, sous la direction de Norbert Hillaire, au sein du laboratoire I3M de l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Ses recherches portent sur le cinéma, l’écriture et les nouveaux territoires de l’image et interrogent la conscience esthétique, historique et politique du cinéma de Jean-Luc Godard, ainsi que sa réception dans l’espace public.

Sophie Raimond a la responsabilité du cours « Puissance du cinéma. Arts contemporains et écritures », enseignement qui relève de l’UE2 « Esthétique, industrie culturelle, arts et technologies numériques ». Cet enseignement est principalement consacré à la nature ambivalente du cinéma, à sa puissance poétique et critique, mais également aux formes que revêt son pouvoir/impouvoir politique et esthétique : hétéronomie de la technique cinématographique, dimension chosale et impureté du cinéma, lutte du film contre sa propre nature industrielle et marchande, mais aussi pouvoir métaphorique de l’art du montage, possible coïncidence entre l’image automatique et « l’automatisme spirituel » (Deleuze). Ce cours s’appuie sur les discours théoriques qui ont participé à l’élaboration d’une pensée du cinéma et sur des analyses de séquences de films, avec une attention particulière au cinéma de Jean-Luc Godard. Ce cours permet également d’introduire une réflexion sur l’art, sous l’angle du lisible, du visible et du représentable. Nous interrogerons alors les modalités d’existence d’un art politique et les déplacements esthétiques opérés par l’art contemporain pour préserver son pouvoir discursif et critique.