arrow drop search cross

Embarquez pour l’expédition ROV3G !

Fin octobre, des étudiants et des doctorants de l’EUR SPECTRUM vont collecter des données en mer sur des failles potentiellement actives à l’aide de mini sous-marins durant trois jours. A l’abordage !


24/10/2020 ▸ 28/10/2020
au large de la côte Ligure
Publication : 24/10/2020
Partager cet article :

Des étudiants de Master (3G : Géologie, Géophysique et Géotechnique) et des doctorants (ED SFA) de l’EUR SPECTRUM d’UCA vont prendre part à la campagne en mer ROV3G, au large de la côte Ligure, du 24 au 28 octobre 2020, et utiliser des technologies innovantes et de pointe pour la recherche sous-marine.

Cette campagne en mer ROV3G (soutenue par la Flotte Océanographique française et menée en collaboration avec l’Ifremer) consiste en l’étude morpho-tectonique de la marge sous-marine Ligure à partir de données marines acquises par l’HROV Ariane, le dernier né des engins sous-marins télé-opérés de l’Ifremer.

Depuis le site de Sophia à Géoazur, les étudiants piloteront ce sous-marin autonome à distance (déployé depuis le Navire Océanographique français Europe) et en direct durant les trois plongées d'observation. C'est l’occasion pour les étudiants d’acquérir et d’exploiter des données sous-marines exceptionnelles et d’observer des objets géologiques qui façonnent la marge, tels que les failles en pied de pentes responsables du séisme d’Impéria, ou des canyons et cicatrices d’arrachements activées lors du séisme par exemple.

Les étudiants sont encadrés par des enseignants-chercheurs et chercheurs français et italiens* travaillant sur la marge Ligure.

Les étudiants, moteur du projet de recherche

Cette campagne en mer constitue un nouveau type d’enseignement et offre aux étudiants l’opportunité de monter de A à Z un projet de campagne en mer. Sur l’ensemble du semestre, les étudiants identifient une problématique scientifique sur la base d’un corpus bibliographique dense et d’une base de données existante. Ils établissent une stratégie d’acquisition des données pour répondre aux questions posées et sont en charge de l’acquisition des données en téléprésence. À la suite de la campagne en mer, ils effectuent le traitement et l’interprétation des données, ainsi que la formulation des résultats.

Au cours de ce module, les étudiants acquièrent de nouvelles connaissances sur les processus géologiques affectant la marge. Ils se familiarisent et maîtrisent les outils et données des géosciences marines spécifiques à l’observation de surface. Ils développent leurs compétences en menant d’un bout à l’autre un projet scientifique qui s’adapte à leurs intérêts scientifiques.

Ce projet pédagogique innovant constitue une initiation à la démarche scientifique et un véritable pont vers la recherche fondamentale menée au cœur de GEOAZUR, l’un des laboratoires en adossement à l’EUR SPECTRUM.

 

Renseignements : cheffe de mission : Frédéric Leclerc, GEOAZUR (leclerc@geoazur.unice.fr)

*Membres de l’équipe enseignante et scientifique : Gueorgui Ratzov (Géoazur / Univ. Côte d’Azur), Christophe Larroque (Géoazur / Univ. de Reims Champagne Ardenne), Guillaume Clodic (Ifremer), Nicola Corradi (Université de Gênes), Jérémy Billant (Géoazur / Univ. Côte d’Azur), Alexandre Dano (Géoazur / Univ. Côte d’Azur)