arrow drop search cross

La transdisciplinarité à l’heure du gagnant-gagnant !

Cet été, le travail amorcé par des chercheurs de l’OCA et du CRHEA s’est matérialisé par la parution, dans la revue « Science Advances », d’une publication portant sur les résultats d’une étude basée sur les constituants principaux de météorites primitives. Grâce à des techniques utilisées par les physiciens (la cathodoluminescence), les cosmochimistes « voient » et « lisent » l’évolution de leur objet avec une précision peu commune à leur domaine. Quant aux physiciens des matériaux, ils peuvent évaluer un oxyde visiblement très pertinent pour leur problématique mais qu’ils n’auraient pas exploré sans cette collaboration. Une stratégie "gagnant-gagnant" dont toute la communauté scientifique profite aujourd’hui !


Publication : 10/09/2018
Partager cet article :

Pour en découvrir plus sur ce projet et ses résultats, lisez son résumé « Cathodoluminescence : un nouveau regard sur les objets primitifs du système solaire » ou l’article paru dans Science Advances « Chondrules as direct thermochemical sensors of solar protoplanetary disk gas ».


Ce projet a donné naissance à un nouveau projet de recherche « SOSPEL : Synthesis of Olivines for SPectral identification of trace ELements » que l’Académie Systèmes Complexes a sélectionné lors du dernier AAP et qu’elle a décidé de financer.


Légende Image :

Figure  de gauche : Image de cathodoluminescence en mode panchromatique d’une olivine présentant une zonation interne due à une variation de la répartition en aluminium au sein de la matrice cristalline.

Figure de droite :. Image de cathodoluminescence en mode panchromatique d’un chondre présentant plusieurs structures cristallines zonées : olivines et pyroxènes. Cette image montre la complexité structurale des chondres.