Memorex - Effet de l’EXercice physique sur la MEMORisation

Projet issu de l'AAP #3 de l'Académie 5
Porté par Rémi Radel - LAMHESS

L’apprentissage permet l’acquisition de connaissances et compétences. C’est une fonction fondamentale tout au long de la vie qui est possible grâce à la mémorisation. Il est donc important d’identifier les conditions pouvant avoir un rôle facilitateur au processus de mémorisation. Il a récemment été montré que certains neurotransmetteurs avaient un rôle particulièrement important dans la consolidation de connaissances en mémoire à long terme. L’activation de la voie noradrénergique et de la voie des glucocorticoïdes pourrait notamment être un facteur important dans la consolidation de connaissances, d’autant plus lorsque ces deux voies sont activées de façon combinée (Roozendaal et al., 2006). L’exercice physique, qui active ces deux voies simultanément pourrait ainsi représenter une condition facilitatrice de la consolidation de connaissances.

Puisqu’il existe peu de recherches dans ce domaine, l’objectif de ce projet est d’investiguer l’impact de l’activité physique sur la mémorisation dans deux directions distinctes. Une première étude visera ainsi à étudier l’impact d’un exercice physique maximal sur la mémoire d’habitude. Cette étude initiale permettra de mieux comprendre les facteurs qui favorisent la formation d’habitude. La deuxième étude visera à étudier l’impact d’un exercice aérobie sur la mémoire associative en collège/lycée. Cette seconde étude pourrait avoir des retombées importantes dans la planification des séances d’éducation physique et sportive en milieu éducatifs.

Partenaires:

  • LAMHESS: Rémi Radel, Marion Fournier
  • BCL: Mustapha Chekaf
  • IPMC: Carole Rovere

 

Partager cet article :