arrow drop search cross

Maison de la Modélisation, de la Simulation et des Interactions

RADVISE-X


Porteur du projet : Pr Bernard PADOVANI (CHU de Nice)

Partenaires du projet : Centre Hospitalier Universitaire de Nice et Therapixel

Dates prévisionnelles de début et fin du projet : Janvier 2018 - Septembre 2019

Le cancer du poumon est la première cause de mortalité par cancer dans le monde. Des efforts sont menés pour détecter le plus précocement possible ces lésions, majoritairement guérissables quand elles sont prises en charge à un stade précoce.

A ce jour en France, il n’existe pas de dépistage organiser du cancer du poumon. Toutefois, un suivi individuel est préconisé pour les patients à risque (patients fumeurs à au moins 20 paquets-année). Le scanner thoracique permet d’identifier des nodules pulmonaires suspects et de poser l’indication d’examens complémentaires tels que les PET scans, les biopsies ou une chirurgie complémentaire. L’augmentation du nombre de scanners thoraciques conduit à la découverte de plus en plus fréquente de nodules pulmonaires, bénins pour la grande majorité d’entre eux. La volonté de ne pas manquer d’identifier un éventuel cancer pulmonaire peut conduire à une augmentation du nombre d’examens complémentaires coûteux et pourvoyeur de stress pour le patient

La difficulté majeure pour les radiologues réside dans l'évaluation du risque de malignité des nodules, en raison de la grande variabilité de leur aspect (taille, texture, évolution…). Aussi, des recommandations internationales telles que celles édictées en Juillet 2017 par la Fleischner Society tente de standardiser le suivi des patients porteurs de nodules pulmonaires.

Le projet RADVISE-X vise à faire bénéficier les radiologues d’un outil d’interprétation de scans thoraciques fiable, basé sur des algorithmes d’intelligence artificielle, leur permettant de gagner un temps précieux dans leur diagnostic, voire d’affiner leur grille de lecture afin de réduire le nombre de cas de sur-diagnostics et ainsi, les surcoûts engendrés et le stress généré.

Ce projet est un projet de partenariat d'innovation, cofinancé par la MSI.