FAQ Étudiants

Etudiants

Informations – Contacts

Adresse mail unique cellule-covid@univ-cotedazur.fr  créée à destination des membres du personnel et des étudiants

Est-ce que le masque est obligatoire ? 

En référence à l'arrêté de la présidence du 1er septembre 2020, le port du masque est obligatoire pour tous étudiant·e·s, personnels de l’université et des entreprises situées dans l’enceinte de l’université, sans condition de distanciation, à la fois dans les espaces clos et ouverts. 

Il existe des particularités relatives à la pratique sportive, se renseigner auprès du gestionnaire de cette pratique. 

La visière peut-elle remplacer le masque ?

Non.
En référence à l’avis du HCSP du 13 mai 2020 relatif à l’emploi des visières ou écrans faciaux de protection dans le contexte de l’épidémie Covid-19, en aucun cas, et quelles que soient sa fabrication, sa composition et sa forme, une visière ne présente une performance de filtration et ne peut remplacer un appareil de protection respiratoire. La visière peut être un complément du port d’un masque grand public quand une protection du visage et des yeux est nécessaire (ex. pour certaines situations de contact proche et fréquent avec du public).

Je suis en situation de handicap et inquiet concernant la CoViD-19, comment m'informer ? À qui m'adresser ? 

Le site https://univ-cotedazur.fr/handicap vous donne de très nombreuses informations. Et vous pouvez contacter une Chargée d'Accueil et Accompagnement Handicap de votre campus, dont les coordonnées sur cette page

Si j’ai des symptômes, qu’est-ce que je fais ?

Les symptômes du Covid-19 sont les difficultés respiratoires, la toux, la fièvre, les maux de tête ou de gorge, les courbatures ou encore la perte de goût ou d’odorat. Si je présente un ou plusieurs symptômes : 

  • j’appelle immédiatement un médecin et je le consulte au plus vite (téléconsultation ou consultation physique) pour un examen de mon état de santé et prescription éventuellement d’un test virologique (RT-PCR). En cas de difficulté à entrer en contact avec un médecin, je peux m’adresser à ma pharmacie ou à mon laboratoire d'analyses pour connaître la liste des médecins pouvant m’accueillir près de chez moi, ou composer le numéro 15 afin qu’il organise la prescription ; 
  • Je signale ma situation auprès de l'université (mon service gestionnaire et cellule-covid@univ-cotedazur.fr
  • j'identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site Internet de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous ; 
  • je vais au centre de dépistage avec ma carte d'identité, ma Carte Vitale et mon ordonnance pour faire le prélèvement ; 
  • je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ; 
  • je suis informé des résultats . 

Pendant toute cette période, je reste chez moi, j’évite les contacts et si les symptômes s’aggravent ou si j’ai des difficultés respiratoires, j’appelle le SAMU en composant le 15. 

Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus   puis questions/réponses 

Qu’est ce qu’un cas Cas confirmé ?

Personne, symptomatique ou non, avec un résultat de test RT-PCR confirmant l’infection par le SARS-CoV-2.

Qu’est ce qu’un cas contact à risque ?

Toute personne ayant eu un contact direct avec un cas confirmé dans l’une des situations suivantes sans mesure(s) de protection efficace (masque chirurgical porté par le cas ou
la personne contact, masque grand public fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent porté par le cas ET la personne contact, hygiaphone ou autre séparation physique par exemple de type vitre ou plexiglas) :
• Etudiant ou enseignant de la même classe ou du même groupe de TD,
• Etudiant, enseignant ou autre personnel :
- ayant partagé le même lieu de vie (logement, etc.) que le cas confirmé,
- ayant eu un contact direct avec un cas confirmé, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque,
- ayant partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas confirmé, ou étant resté en face à face avec un cas confirmé durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.

Qu’est ce qu’un cas Cas possible ?

Personne présentant des signes cliniques évocateurs de la Covid-191, ayant ou non été en contact à risque avec un cas confirmé dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes, et pour laquelle un test RT-PCR est prescrit par un médecin.

Qu’est ce qu’un Cluster ?

Survenue d’au moins 3 cas (étudiants ou personnels) confirmés dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même année de formation sur un site donné.

Est-ce que je peux demander un aménagement d’examen si je suis COVID+, en convalescence, à risque ?

Comme pour tout étudiant vous pouvez demander un aménagement d’étude. Pour cela il faut dans un premier temps prendre rendez-vous auprès du Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) afin d’obtenir un avis médical. 

Cet avis sera ensuite transmis au service de scolarité qui déterminera les aménagements nécessaires en fonction de votre situation.  

Ces aménagements pourront être annuel, semestriel ou ponctuel sur une durée déterminée. 

Est-ce qu'un système de cours à distance va être mis en place à la rentrée afin que les étudiants qui ne peuvent pas venir aux amphis par exemple, puissent suivre les cours? 

La plupart des supports de cours sont maintenant disponible en ligne via votre Espace Numérique de Travail (ENT). Dans certaines formations, les équipes pédagogiques mettent en ligne leurs enseignements. Pour avoir plus d’information vous devez prendre contact avec le responsable de la formation dans laquelle vous êtes inscrits pour connaitre les modalités mises en œuvre. 

Je suis fragile au CoViD-19 et ai du mal à payer des masques, comment faire ?

Si vous êtes une personne fragile, vous pouvez bénéficier de 10 masques gratuits par semaine avec une ordonnance. lien vers https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19__distribution_masque_sortie_confinement.pdf

Quelle est la durée de l’isolement pour un cas confirmé symptomatique ?

Une semaine pleine (soit 7 jours entiers) à partir du début des symptômes. La levée de l’isolement doit prendre en compte l’absence de fièvre au 7ème jour. Si la personne est fébrile, l’isolement doit être maintenu pendant 48h après disparition de la fièvre. Dans cette situation, la personne doit se rapprocher de son
médecin traitant pour investiguer la persistance de la fièvre.

Quelle est la durée Durée de l’isolement pour un cas confirmé asymptomatique ?

une semaine pleine (soit 7 jours entiers) à partir de la date du prélèvement positif. Si des symptômes apparaissent au cours de cette période, cela signifie que la personne a été dépistée pendant la phase pré-symptomatique et qu’il faudra donc allonger la période d’isolement afin qu’elle dure une semaine pleine à compter du premier jour d’apparition des signes cliniques. La levée de l’isolement se fait dans les mêmes conditions que précédemment (soit 48h après disparition de la fièvre).

Quelle est la durée Durée de la quarantaine pour les personnes contacts à risque ?

En cas de contact à risque avec un contact confirmé, la personne contact doit être placée en isolement et réaliser un test RT-PCR à 7 jours du dernier contact à risque avec le cas confirmé.
L’isolement pourra être levée si le résultat du test négatif. En cas de positivité du test, l’isolement doit être prolongé de 7 jours à compter de la date de prélèvement.
Le test est à réaliser immédiatement si, au cours des 7 premiers jours de son isolement, la personne contact devient symptomatique.

Lorsqu'un enseignant remarque qu'un étudiant dans l’établissement présente des symptômes évocateurs de la Covid 19 et lui conseille après quelques questions de retourner chez lui, l'étudiant peut-il refuser alors qu'il est susceptible de contaminer tout le monde ?

Toute personne qui présente des symptômes (fièvre – même légère -, perte du goût ou de l’odorat etc.) ne doit pas se présenter dans l’établissement et doit prendre l’attache d’un médecin pour suite
à donner.
Si, malgré les conseils de l’enseignant qui rélèvent d’objectifs de santé publique, l’étudiant refuse de les suivre, le chef d’établissement a alors compétence pour lui interdire l’accès aux enceintes et locaux de l’établissement. Il peut solliciter l’avis du SSU. En effet, le président ou le directeur d’un établissement public d’enseignement supérieur est investi d’un pouvoir de police qui lui permet d’intervenir en cas de risques pour la sécurité.
Cette réponse est également valable pour un personnel qui refuserait de suivre les conseils de chef d’établissement.