Comment postuler à un sujet de thèse ?

Inscription en 1ère année

Pour pouvoir vous inscrire, il est nécessaire de déposer un dossier de candidature dans l'école doctorale de votre choix.

Pour connaitre les modalités du dépôt de dossier, consultez la page des écoles doctorales.

Quand vous avez reçu l'accord de l'école doctorale pour votre admission en première année de thèse, vous devez vous inscrire sur la plateforme ADUM (Accès Doctorat Unique et Mutualisé), https://www.adum.fr/

En cas de difficultés, vous pouvez trouver des informations sur le portail de la Maison des Etudes Doctorales.

Inscription en 2ème ou 3ème année

La réinscription en 2ème ou en 3ème année se réalise également sur ADUM.

L'inscription est renouvelée au début de chaque année universitaire par le chef d'établissement, sur proposition du directeur de l'école doctorale, après avis du directeur de thèse et, à partir de la troisième inscription, du comité de suivi individuel du doctorant.

Prolongation de la thèse

La préparation du doctorat s'effectue en règle générale en 3 ans équivalent temps plein, consacré à la recherche. Dans les autres cas, elle peut être au plus de 6 ans.

Au-delà de la 3ème année d’équivalent temps plein recherche, des prolongations annuelles peuvent être accordées à titre dérogatoire par le Président de l’établissement, sur demande motivée du doctorant, sur proposition du directeur de thèse et après avis du comité de suivi et de la direction de l’école doctorale.

De telles prolongations doivent conserver un caractère exceptionnel. Elles interviennent dans des situations particulières et ne sauraient en aucun cas modifier substantiellement les exigences du travail de recherche définies dans la convention de formation doctorale.

La même disposition s’applique au-delà de la 6ème année pour les doctorants sans contrat doctoral financé qui, devant travailler par ailleurs, sont considérés comme ne pouvant consacrer qu’un mi-temps à leur recherche doctorale.

Si le doctorant a bénéficié d’un congé de maternité, paternité, d’un congé d’accueil de l’enfant ou d’adoption, d’un congé parental, d’un congé maladie d’une durée supérieure à quatre mois consécutifs ou d’un congé d’une durée d’au moins deux mois faisant suite à un accident du travail, la durée de préparation du doctorat est prolongée de droit de la durée du congé si l’intéressé en formule la demande.

La durée de la formation doctorale d’un doctorant en situation de handicap peut être prolongée par le chef d’établissement si le doctorant en fait la demande motivée.