Gouvernance

Avant-propos

En 2016, le jury international Idex sélectionnait un projet singulier présenté par des acteurs de l’Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR) français qui ne figuraient pas vraiment dans le top ten du classement national des universités françaises : Ce projet porté par la communauté d’université et d’établissements (ComUE) Université Côte d’Azur et ses partenaires prévoyait la construction sur le territoire azuréen d’une grande université intensive en recherche dont la caractéristique était son ancrage au territoire : une université moteur de son écosystème qui travaille dans un mode très horizontal avec les entreprises et les collectivités locales. Ce modèle nouveau dans le paysage français devait servir de base à la construction de nos relations internationales : des relations à construire en mettant en relation des écosystèmes entiers plutôt que de simples relations inter universitaires. Ce projet annonçait également une rupture avec les pratiques et méthodes classiques pour développer l’attractivité de l’université à construire : chaires permettant de sortir des grilles classiques de la fonction publique pour attirer les meilleurs chercheurs ; formations plus attractives pour attirer les meilleurs étudiants internationaux ; création de partenariats internationaux de haut niveau et très actifs ; co-construction de véritables projets Recherche et R&D avec les entreprises ; création d’une vraie vie étudiante sur la Côte d’Azur ; transformation de l’administration universitaire pour la rendre plus apte à travailler en mode projet…
Après 4 années de travail qu’en est-il de ce beau projet ? Le jury international a- t-il eu raison de faire le pari de cette sélection qui en son temps était très audacieux ?
Nous sommes convaincus d’avoir fait le job et souvent bien au-delà de ce que nous avions annoncé ou même pensé il y a quatre ans. Avant d’entrer plus dans le détail des actions entreprises, voici quelques points saillants qui montrent le travail accompli.

  • Le premier succès de notre initiative est certainement celui d’avoir su transformer une dynamique portée à l’origine par le petit nombre de personnes qui avaient rédigé le projet en une dynamique collective qui a été la garantie du succès de nos transformations institutionnelles. Il y a en ce moment plus de 400 porteurs de projets Idex, des projets qui réunissent plusieurs acteurs des différentes institutions membres du Consortium Idex. Les structures que nous avions imaginées dans l’Idex, telles que les Académies par exemple, jouent pleinement leur rôle d’incubateurs d’idées. Sans perturber la vie des laboratoires, elles contribuent au contraire à la création de nouvelles actions inenvisageables auparavant avec une articulation originale entre les domaines d’excellence de la recherche disciplinaire classique et les nouveaux domaines plus transdisciplinaires liés aux enjeux sociétaux. C’est dans ce cadre par exemple que nous avons pu développer notre stratégie gagnante en matière de recherche dans le domaine des data sciences et de l’intelligence artificielle (nous décrirons plus précisément cette stratégie dans la suite). C’est dans ce cadre également que nous avons pu co-construire avec nos partenaire un système de chaires environnées permettant d’accueillir dans les meilleures conditions des chercheurs internationaux de très haut niveau.
  • Le deuxième succès qui, sans le premier n’aurait pu voir le jour, est sans conteste celui de la transformation institutionnelle. Nous avons créé cette université projetée en 2016. Profitant del’ordonnance du 12 décembre 2018 relative à l'expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d'enseignement supérieur et de recherche nous sommes même allés au-delà de ce qui était prévu (voir Paragraphe 1.2) en ne gardant sur le site qu’une seule Université : Université Côte d’Azur. En fait notre regroupement va bien au-delà d’un simple arrangement institutionnel de façade. La parution des nouveaux appels à projet du PIA3 pour les Ecoles Universitaires de Recherche (EUR) nous a permis de présenter toute notre offre de formation graduate sous la forme de graduate schools sur lesquels opèrent les établissements membres et associés de l’Université et les organismes de recherche. Ces EUR au cœur de notre dispositif ont permis la disparition des UFR. Ce travail en profondeur sur le contenu de notre offre universitaire nous permet désormais d’avoir, au niveau graduate : d’une part dans les EUR des formations et mode majeure/Mineure tirées en amont par la recherche de nos laboratoires, et d’autre part des Masters of Science extrêmement attractifs destinés essentiellement aux étudiants internationaux. Remarquons que c’est à partir de cette transformation institutionnelle, donc relativement tardivement, que nous avons enfin pu donner de l’ampleur à notre action vie étudiante. Remarquons aussi que cette transformation n’a pu se faire que par un changement en profondeur de notre modèle administratif et de ses cadres. Remarquons enfin que de nouveaux acteurs qui n’étaient pas dans le cercle de discussions initiales, attirés par notre dynamique, nous ont rejoint dans l’Université.
  • Le troisième succès est celui de l’implantation sur le territoire. Nous avions reçu en 2016 un fort soutien des entreprises, soutien qui avait certainement été une raison de notre succès. Les nombreuses collaborations dans le domaine de l’innovation faites durant ces 4 dernières années montrent que ce soutien n’était pas abstrait : sur nos AAP innovation le levier est d’un euro PIA contre 5 euros entreprises. Ce soutien est resté constant tout au long de l’initiative et ces mêmes entreprises nous l’ont confirmé pour notre candidature couronnée de succès à l’AAP sur les Instituts Interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle. Enfin toutes les collectivités locales de notre territoire n’envisagent désormais plus aucune action dans le domaine de l’ESR et de l’innovation sans le faire en partenariat avec Université Côte d’Azur (voir Témoignages).
  • Belles réalisations aussi côté international. Grâce à l’idex nous avons pu structurer nos actions autour de 3 axes majeurs :
    • 1- la collaboration privilégiée avec un petit nombre de grandes universités internationales et dans ce domaine la collaboration avec l’Université Laval est un grand succès ;
    • 2-La collaboration avec des universités des pays émergents qu’illustre l’implantation physique d’UCA sur le campus de Dannang ;
    • 3-l’Europe avec notre participation au projet de réseau d’Universités UlyssEU. Dans chacun des cas, les écosystèmes locaux sont impliqués.

La taille relativement petite d'Université Côte d'Azur implique que notre impact est certainement plus fort en termes d'intensité relative que de puissance absolue. Le meilleur indicateur pour refléter cette spécificité est certainement le classement de Leiden qui donne la proportion corrigée de la taille des 10 meilleures publications sans comptage fractionnaire. Avec cet indicateur, nous avons atteint la deuxième place parmi toutes les universités françaises, ce qui indique une nette progression et nous permet d'anticiper et de travailler vers des classements mondiaux toujours meilleurs dans les années à venir, mais aussi vers une amélioration continue de nos recherches, de nos programmes académiques, notre rayonnement, notre efficacité opérationnelle et nos liens avec nos partenaires.

Jean-Marc Gambaudo
Jean-Marc Gambaudo

Jean-Marc Gambaudo

Président la ComUE Université Côte d'Azur (2015-2020)
Président de l'IDEX UCAJEDI
Directeur 3IA Côte d'Azur

Sylvie Mellet
Sylvie Mellet

Sylvie Mellet

Directrice Stratégique du Programme Recherche

Stéphane Ngo Mai
Stéphane Ngo Mai

Stéphane Ngo Mai

Directeur Stratégique du Programme International

Maureen Clerc
Maureen Clerc

Maureen Clerc (2019-présent)

Directrice Stratégique du Programme Innovation

Jeanick Brisswalter
Jeanick Brisswalter

Jeanick Brisswalter

Président d'Université Côte d'Azur

Stéphane Azoulay
Stéphane Azoulay

Stéphane Azoulay

Vice-président Formation d'Université Côte d'Azur

Aurélie Philippe
Aurélie Philippe

Aurélie Philippe (2019-présent)

Déléguée Régionale CNRS Côte d'Azur

Benoit Debosque
Benoit Debosque

Benoit Debosque (2016-2019)

Délégué Régional CNRS Côte d'Azur

David Simplot
David Simplot

David Simplot (2017-2019)

Directeur Stratégique du Programme Innovation

Gérard Giraudon
Gérard Giraudon

Gérard Giraudon (2016-2017)

Directeur Stratégique du Programme Innovation

Frédérique Vidal
Frédérique Vidal

Frédérique Vidal (2016-2017)

Directrice Stratégique du Programme Formation

Patrice Houdayer
Patrice Houdayer

Patrice Houdayer (2017)

Directeur Stratégique du Programme Formation

Comité stratégique

Albert AMMERMAN, Colgate University
Albert LIBCHABER, Rockfeller University
Brigitte KIEFFER, Mc Gill University
Fabienne CASOLI, Observatoire de Paris
Gérard BERRY, Collège de France
Giovanni DOSI, Scuola Superiore Sant’Anna, Pise
Robert MACKAY, University of Warwick
Sierd CLOETINGH, Utrecht University
Stéphane MALLAT, Ecole Normale Supérieure, Paris
Thomas JENTSCH, Leibniz Institute
Howard GILLMAN, Chancellor UC Irvine

Frédéric ALLARD, IBM
Laurent LONDEIX, ORANGE
Claude GIAFFERRI, AMADEUS
Eric K. HUTCHINGS, Utah House of Representatives
Christophe PEREZ, Team Côte d'Azur