Concours d’Innovation du MESRI et BPI France: Université Côte d’Azur félicite ses 4 lauréates

  • IDEX UCAJedi
  • Innovation
  • Recherche
Publié le 15 juillet 2021 Mis à jour le 15 juillet 2021
Date(s)

le 12 juillet 2021

concours innovation
concours innovation

La cérémonie de remise des prix du Concours d’Innovation 2020-2021, organisé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et BPI France, s’est déroulée le 8 juillet dernier à Paris.  Université Côte d’Azur a eu le plaisir d’y voir récompensées 4 lauréates qui ont bénéficié du soutien financier du Programme Innovation de l’IDEX UCAJEDI : Melpomeni Dimopoulou, Pauline Cotinat, Lucie Monticelli, doctorantes à Université Côte d’Azur sont lauréates du prix i-PhD, et Maeva Dufies du prix i-Lab avec la start-up Roca Therapeutics. 

« Je me réjouis du fait que le co-financement apporté par le Programme Innovation de l’IDEX UCAJEDI à travers son Appel à Projets Start-up Deeptech ait pu contribuer aux succès remportés par ces quatre entrepreneuses au Concours d’Innovation du MESRI. Je suis persuadé qu’elles seront une source d’inspiration future pour leurs collègues chercheuses et chercheurs. Je leur adresse à toutes quatre mes sincères félicitations et mes vœux pour les succès à venir. » déclare Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur.


Le Programme Innovation de l’IDEX d’Université Côte d’azur lancé en 2016 pour promouvoir l’innovation résultant des travaux de ses équipes de recherche en lien avec l’écosystème, connaît un véritable succès. En complément des différents dispositifs mis en place depuis 2016, et en lien avec le Programme DeepTech de BPI France, l'IDEX a ouvert, en 2019, un Appel à Projets "Startup DeepTech" s’adressant aux doctorants et chercheurs disposant de résultats de recherche dans le but de produire  une PoC (Proof of Concept), voire un premier prototype expérimental.

Cet AAP Startup Deep Tech de l’IDEX a apporté son soutien financier et les conseils pour permettre aux doctorants d’Université Côte d’Azur qui le souhaitaient de candidater au concours i-PhD qui leur est destiné, ainsi qu’aux start-ups créées à l’issue de leur projet financé par l’AAP Startup DeepTech pour candidater au concours i-Lab. Cet accompagnement se fait en lien avec leurs tutelles et leurs services de transfert de technologie (SATT SE, CNRS Innovation et INRAe Transfert) et est coordonné par Vincent Fontalbat de la cellule innovation  de l‘IDEX d’Université Côte d’Azur.
 
Pour l’édition 2020-2021, Université Côte d’Azur se classe donc très bien avec 4 lauréates : 3 au concours i-PhD dont 1 Grand Prix du jury et une au concours i-Lab.


Le programme i-PhD, pour créer ou co-créer des startups en rupture technologique, en lien avec les structures de transfert de technologie et les laboratoires de recherche publique

Melpomeni Dimopoulou, Pauline Cotinat, Lucie Monticelli (avec l’aide d’Antoine Pasquier), sont les 3 lauréates du programme i-PhD. Elles vont, à ce titre, pouvoir bénéficier d’une Bourse French Tech pouvant aller jusqu’à 30 k€ et d’un programme sur mesure d’un an leur permettant d’accélérer leur projet qui comprend :
-    un service d’accompagnement et de coaching personnalisé pour les guider dans la structuration de leur projet de start-up et dans le développement de leur réseau
-    des formations et ateliers spécifiques pour approfondir leurs compétences et posture entrepreneuriales
-    des participations à des évènements nationaux pour renforcer la visibilité de leur projet ainsi que la réalisation d’un kit de vidéo par des professionnels afin d’assurer la promotion de leur projet auprès de clients, investisseurs et partenaires.

Melpomeni Dimopoulou (laboratoire I3S) a développé le projet PAIRCODE, une solution de stockage des données numériques ‘froides’ dans de l’ADN en réponse à la croissance exponentielle des données et aux limitations des systèmes actuels (HDD, bande magnétique). 

"Je suis très heureuse de recevoir ce beau prix. C’est une très belle récompense pour mes efforts et une excellente motivation ! Je suis fière d’avoir l’opportunité de promouvoir mes travaux de recherche en espérant que notre projet innovant servira à la création d’un monde digital plus durable et respectueux de l’environnement. C’est extrêmement satisfaisant de réaliser que son travail pourra un jour trouver une utilité concrète dans la vie quotidienne ! J’aimerais remercier mon encadrant Marc Antonini, le laboratoire I3S et toutes les personnes qui m’ont soutenu et m’ont permis d’obtenir ce prix." 

Pauline Cotinat (IRCAN) développe le projet VIRIDIS, un test d’écotoxicité, innovant et non-invasif, de l’impact d’un produit fini ou d’une matière première sur l’environnement marin biotique. 

« Le projet VIRIDIS que je porte est une réponse écoresponsable et innovante aux problèmes de pollution engendrée par l‘utilisation de crèmes solaires chaque été sur nos plages. C’est un vrai honneur pour moi que cette thématique, qui me tient à coeur, soit récompensée par BPI France et l’État Français dans le cadre de ce concours d’innovation i-PhD. Être lauréate cette année représente une réelle opportunité pour moi de prendre en main ce projet avec plus d’assurance, guidée dans le monde de l’entrepreneuriat par les précieux conseils de mentors et de coachs. »


Lucie Monticelli (Institut Sophia Agrobiotech), récompensée par un Grand Prix du jury, développe avec Antoine Pasquier, le projet Evol, des solutions de biocontrôle efficaces et personnalisées afin de répondre à des besoins insatisfaits des agriculteurs. Il permet de promouvoir une agriculture durable en réduisant l’utilisation des pesticides chimiques nuisibles pour l’environnement et la santé humaine

« Nous souhaitons remercier la BPI France pour la confiance et le soutien qu’elle nous accorde ! Notre projet nommé Évolutive Agronomy souhaite promouvoir une agriculture durable en favorisant l’utilisation du biocontrôle. L’accompagnement proposé dans le cadre du concours I-PhD sera un atout majeur pour la réussite de ce projet. » Lucie Monticelli et Antoine Pasquier, co-fondateurs d’Evolutive Agronomy 
 

Le programme i-Lab pour renforcer le soutien à la création d’entreprises innovantes


Maeva Dufies, CEO de la start-up Roca Therapeutics qui a été lauréate en 2019 de l’AAP Startup Deeptech de l’iDEX, est lauréate du concours  i-Lab ; elle va bénéficier d’une aide financière importante (jusqu’à 600K€ par projet, pour un budget de 26 M€ au total) et d’un accompagnement adapté. Sa start-up Rocca Therapeutics a bénéficié de l’accompagnement il y a 18 mois du programme Deep tech de l’IDEX d’Université Côte d’Azur.

« Roca Therapeutics, spin-off des laboratoires de recherche d’Université Cote d’Azur, a pour objectif de développer des candidats médicaments pour améliorer la prise en charge thérapeutique des patients atteints de mélanome uvéal actuellement en impasse thérapeutique. Roca Therapeutics est également soutenu et accompagné par l’Université Cote d’Azur, le SATT Sud-Est, l’incubateur PACA-Est, le CNRS, le Cancéropôle Paca et la métropole de Nice. Le financement et le label du concours i-lab 2021 permettra à Roca Therapeutics de réaliser une partie de son programme de R&D et d’attirer de futurs investisseurs, avec pour objectif final de proposer une thérapie innovante au patients atteints de Mélanome Uvéal et de leur donner une nouvelle vie et une nouvelle vision ». Maeva Dufies


Légende photo (de gauche à droite) : L. Monticelli, M. Dufies, P. Cotinat, M. Dimopoulou