Diplôme Universitaire MSc Communication et Langages Politiques

Diplôme Universitaire MSc Communication et Langages Politiques

Call to actions

Pour que nous puissions vous recontacter

Ce champ est facultatif. Si vous ne le remplissez pas, la question donnée en exemple ci-dessus sera envoyée.

Envoi du message…

Votre message a été envoyé.

Une erreur est survenue pendant l'envoi de la question. Essayez de nous contacter par téléphone.

Résumé

Nouvelle approche et pratique du politique. Le pouvoir en démocratie – directe ou représentative- est confié à des individus ayant obtenu une adhésion majoritaire du corps électoral du peuple, qui leur confère une autorité légale et légitime... En savoir plus

Objectifs

Formation initiale / Accessible en reprise d'études
Diplôme d'université
1 an
Français

Détails

Présentation

Le pouvoir en démocratie – directe ou représentative- est confié à des individus ayant obtenu une adhésion majoritaire du corps électoral du peuple, qui leur confère une autorité légale et légitime. La vie politique comprend donc, depuis la démocratie grecque, une phase de discussion publique (sur l’agora, la place publique) reposant sur la présentation d’un programme d’action publique, en principe multiple (au moins 2) que chaque porteur (individu, groupe, parti politique) tente de faire partager au plus grand nombre.

Depuis Platon, la démocratie est suspectée aussi de favoriser les sophistes (rhéteurs séducteurs qui trompent en présentant une illusion de vérité, voire des mensonges), les personnalités charismatiques qui présentent le risque de devenir autocrates voire tyranniques, de masquer sous le bien commun affiché des intérêts particuliers, etc. Pour contrer ces pratiques ou dérives, s’est constituée dans l’histoire moderne une déontologie ou une éthique politique qui vise à garantir la sincérité, la loyauté et l’équité des débats, la qualité rationnelle des arguments, les règles du jeu des compétitions, jusqu’à imposer des normes juridiques contraignantes (de la Constitution au code électoral).

Depuis le 19e siècle, ce dialogue entre le peuple et ses représentants (dans le meeting traditionnel) a connu des évolutions matérielles et techniques, l’imprimé, le journal, plus tard la radio, la télévision des années 60, et plus récemment les réseaux Internet et le traitement des big data des élections. Aux 3 instances du pouvoir politique, exécutif, législatif et judicaire (ce dernier étant généralement indépendant et non électif), s’est de plus en plus ajouté le 4éme pouvoir, le pouvoir des medias, qui cherche à devenir un intermédiaire (ou un inspirateur, un éducateur voire un manipulateur par la propagande) du processus démocratique. A l’heure où le régime démocratique connaît, dans le monde, des versions de plus en plus contestables, hybrides voire falsifiées, on voit se développer parallèlement des techniques d’ingénierie électorale, des moyens de communication des réseaux sociaux, l’organisation d’assemblées délibératives, de forum ou de plate-forme citoyens, qui sont censés favoriser la discussion et la formation de la volonté générale et donc la démocratie idéale.

De quelle manière et dans quelle mesure les medias, les nouvelles technologies et les pratiques dialogiques de la société civile viennent-ils alors prolonger, consolider ou affaiblir voire pervertir la communication politique traditionnelle ?

Cette formation en une année s‘adresse à tous ceux qui exercent ou veulent exercer une responsabilité institutionnelle ou citoyenne dans le contexte démocratique, afin d’apprendre à mieux connaitre les composantes psychologiques, sociologiques, communicationnelles, juridiques, éthiques et philosophiques de l’action politique publique, mais aussi tout citoyen qui veut maitriser l’analyse des pratiques électorales, délibératives, etc. Les savoirs abordés cherchent à présenter les composantes de la vie politique, le rôle des individus et des groupes, des langages et des techniques de communication pour se les approprier dans une perspective pragmatique, pour mieux les exercer, ou pour mieux les analyser voire les critiquer ou les dénoncer.

Responsable(s) de la formation

Admission

Modalités de candidature

Programme

Cette formation pluridisciplinaire convoque un large spectre de SHS (de l'histoire aux sciences politiques, de la psychologie du leader à la linguistique, de la communication non verbale à l'interaction du corps et aux algorithmes électoraux).

Elle fait place aux modèles théoriques de la représentation politique en démocratie aussi bien qu'aux pratiques concrètes, voire expérimentales. Elle utilise autant les données concrètes factuelles de Pays démocratiques européens, que les matériaux imaginaires livrés par les films et séries politiques qui mettent en scène, en miroir, les coulisses de la vie politique.

Et après ?

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité

  • Communication media et multimedia

Secteurs d'activité ou type d'emploi

  • Consultant en communication politique
  • Responsable de la communication politique
  • Spin doctor
  • Consultant en stratégie communicationnelle politique
  • Analyste de langages politiques
  • Screenwriter de série TV politique
  • Organisateurs de plateformes et de forums sociaux
  • Créateurs et gestionnaires d'outils numériques à vocation démocratique