Se maintenir dans l'emploi

Pour bénéficier d’un aménagement de son poste de travail en raison d’un handicap, un agent doit se signaler auprès de la Mission Handicap d’Université Côte d’Azur.
 

Pour concrétiser les choses, un aménagement ça peut être quoi ?

Un fauteuil ergonomique, un bureau à un étage plus accessible, un ordinateur adapté, un casque téléphonique spécifique, un temps de travail repensé, un service de sous-titrage de vidéos, une nouvelle formation, un bilan de mes compétences professionnelles, un accompagnement extérieur pour mieux être intégré(e) dans mon équipe et que mon équipe m'intègre mieux, un soutien santé de la médecine des personnels, un dialogue plus serein avec mes collègues, une correspondante handicap et une DRH encore plus à mon écoute...


Voici la procédure pour en bénéficier :

J'informe la Correspondante Handicap et je prends rendez-vous avec le SMPP

(Service de Médecine Préventive pour les Personnels) pour une consultation médicale, orientée vers le handicap, obligatoire.

Correspondante Handicap pour les personnels : anne.brisswalter@univ-cotedazur.fr

Service de Médecine Préventive pour les Personnels : smpp@univ-cotedazur.fr
Pour être considéré comme personne en situation de handicap au travail, il faut être BOE (Bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi), qualité qui s’acquière par un des statuts suivants
  • les personnes qui ont obtenu la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ;
  • les victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle, titulaires d’une rente, ayant une incapacité partielle permanente au moins égale à 10 % ;
  • les titulaires d’une pension d’invalidité, si celle-ci réduit d’au moins des deux tiers leur capacité de travail ;
  • les anciens militaires titulaires d’une pension d’invalidité ;
  • les sapeurs-pompiers volontaires victimes d’un accident dans l’exercice de leurs fonctions ;
  • les titulaires de la carte d’invalidité ;
  • les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé ;
  • les agents reclassés ;
  • les agents qui bénéficient d’une allocation temporaire d’invalidité ;
  • les anciens emplois réservés.
Le cas le plus fréquent est le premier, celui de la RQTH. Comment être reconnu travailleur handicapé (RQTH) ?

La Correspondante Handicap, un médecin du SMPP ou votre médecin personnel peut vous conseiller et vous assister pour demander un statut BOE.

Correspondante Handicap pour les personnels : anne.brisswalter@univ-cotedazur.fr

Service de Médecine Préventive pour les Personnels : smpp@univ-cotedazur.fr

Mes demandes sont prises en main

puis organisées et suivies par la Correspondante Handicap et les services de la Direction des Ressources Humaines.

Correspondante Handicap pour les personnels : anne.brisswalter@univ-cotedazur.fr

Le SAMETH (Service d'Aide pour le Maintien dans l'Emploi de Travailleurs Handicapés)

Le rôle du SAMETH est de faciliter le maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises du secteur privé et les établissements du secteur public. Il est un de nos grands partenaires-services en lien avec le FIPHFP.

Il accompagne l’employeur et l’agent, confrontés à une problématique de maintien dans l’emploi (risque d’inaptitude), dans la recherche et la mise en œuvre de solutions permettant à la personne de rester dans l’emploi. Il apporte également conseil et expertise sur les mesures et les prestataires spécialisés à mobiliser pour réussir à identifier les situations invalidantes et ainsi trouver les moyens de compensation. Retrouvez plus d'informations sur la SAMETH dans la rubrique Nos partenaires.

Les Prestations d'Appuis Spécifiques (PAS)

Que sont les PAS ?

Les PAS (Prestations d’Appuis Spécifiques) constituent une offre harmonisée adaptée aux handicaps psychiques, handicaps mentaux ou troubles cognitifs. Elles sont mobilisables en situation d’emploi (dans et vers l’emploi) ou de formation (professionnelle, continue et alternance).

L’intérêt d’une PAS pour le bénéficiaire
  • Avoir une vision objective de ses potentialités, atouts, compétences, de son degré d’autonomie mais aussi des conséquences de son handicap ;
  • Identifier, définir et développer des modalités de stratégies de compensation à mettre en œuvre pour favoriser son autonomie ;
  • Se situer par rapport à un projet professionnel en milieu ordinaire ;
  • Envisager son projet professionnel, le construire en adéquation avec son handicap ;
  • Disposer des soutiens nécessaires à son intégration, sa réintégration ou à sa pérennisation en emploi ou en formation
L’intérêt d’une PAS pour le prescripteur

  • Disposer d’éléments objectifs sur les capacités de la personne et de ses difficultés, après s’être assuré de l’adhésion de la personne, pour l’orienter ensuite dans son parcours professionnel ;
  • Valider des pistes et/ou un projet professionnel cohérents pour la personne en levant les obstacles repérés ;
  • Disposer de conseils et de recommandations permettant de mieux appréhender les points de vigilance, de connaître et comprendre les stratégies à mettre en œuvre dans le cadre de l’accompagnement de la personne.
En tant qu’établissement de droit public ayant signé une convention avec le FIPHFP, Université Côte d’Azur est éligible aux PAS, et peut donc en être un prescripteur.

Des principes fondateurs identiques aux Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS)

Sur le contenu :

  • des expertises, des conseils, des techniques/modes de compensation,

  • une réponse à des besoins en lien avec les conséquences du handicap de la personne,

  • une évaluation, un diagnostic, une validation du projet professionnel, une mise en œuvre d’une solution de maintien… sur des situations identifiées par les prescripteurs/référents de parcours.

Il s’agit pour le prestataire d’apporter des éléments d’expertise sur la dimension du handicap afin d’éclairer le prescripteur-référent de parcours, en charge de l’accompagnement des personnes d’où le terme Appui dans l’intitulé de ces prestations.

La fiche de liaison

Le prescripteur reste le référent de parcours de la personne : il doit avoir régulièrement des informations sur la personne dont il a la charge d’autant que les périodes de réalisation des prestations peuvent être longues.

Cette fiche traduit l’échange régulier entre le prescripteur et le prestataire pour qu’un travail en co-construction puisse être réalisé, dans le respect des missions de chacun.

Retrouvez des compléments d'information sur les PAS et nos prestataires PAS dans la rubrique Nos partenaires.