PARCOURS - Génétique et Développement (GD)

PARCOURS - Génétique et Développement (GD)

Call to actions

In the aim that we contact you back

This field is optionnal. If you do not fill it, the sample above question will be send.

Sending the message...

Message sent.

An unexpected error occured during the processing of your request. Could you please try reaching us by phone ?

Résumé

L'objectif du parcours Génétique et Développement est de permettre aux étudiants d'acquérir un haut niveau de compétence dans les domaines de la génétique, de la biologie moléculaire, de la biologie cellulaire et du développement animal. Read more

Objectifs

Initial training / Executive Education Program / Accessible for resumption of studies
Master
Unknown label
Nice Campus Valrose
French

Details

METIERS

  • Métiers de la recherche
  • Enseignant-chercheur
  • Ingénieur dans le domaine privé
  • Ingénieur d'étude des organismes de recherche

CANDIDATURE

Les candidatures au Master Sciences du Vivant sont ouvertes du 12/04/2021 au 21/05/2021.
 

EUR D'APPARTENANCE

Introduction

L’objectif du parcours Génétique et Développement (GD) est de permettre aux étudiants d’acquérir un haut niveau de compétence dans les domaines de la génétique, de la biologie moléculaire, de la biologie cellulaire et du développement animal. Ces connaissances permettront aux étudiants de mieux appréhender les mécanismes génétiques, moléculaires et cellulaires qui contrôlent la mise en place des organismes eucaryotes supérieurs et qui assurent le fonctionnement de leur système immunitaire.

Ce parcours, issu du Master Sciences du Vivant, est axé sur la maîtrise des principes fondamentaux à l'initiation de la morphogenèse cellulaire et tissulaire ainsi qu'à leurs dérégulations qui peuvent induire des pathologies. En M1 et en M2, les enseignements disciplinaires et optionnels ont lieu au premier semestre pour que les étudiants puissent réaliser 2 stages longs en laboratoire de recherche qui leur permettront la mise en pratique des connaissances acquises au cours de leur formation.

Le parcours Génétique et Développement se distingue par :
  1. Un enseignement disciplinaire fort en génétique et développement (6 UE obligatoires sur l'ensemble des deux années de formation)
  2. Le choix d'UE optionnelles sur des thématiques complémentaires à la spécificité du parcours (immunologie, neurobiologie, physiopathologie, vieillissement...)
  3. Une formation pratique importante grâce à la réalisation de 2 stages longs en laboratoire (5 mois en M1 et 6 mois en M2), une spécificité du master Sciences du Vivant

Specificities

Places

Nice Campus Valrose

Certaines UE sont dispensées à :
  • La Faculté de Médecine, 28 avenue Valombrose, 06107 Nice
  • L’UFR d’Odontologie, 24, avenue des Diables Bleus 06357 Nice

Person in charge of the academic program

Partnership

Research center

Admission

Prerequisite

Prerequisites training

Titulaire d'une Licence (BAC+3)

Target audience

Les étudiants souhaitant intégrer ce parcours doivent posséder de solides connaissances dans les disciplines liées à la biologie cellulaire, à la génétique et au développement qu'ils auront acquises au cours de leur licence.

Conditions of applications

Les candidatures en M1 et en M2 sont à déposer en ligne, à partir du 12 avril jusqu'au 21 mai 2021, dernier délai, sur la plateforme e-candidat.

Le dossier de candidature doit être constitué des éléments suivants :
  • Diplôme de 1er cycle donnant droit à l'accès au Master ou attestation de réussite au diplôme
  • Relevés de notes de chaque année de la Licence ou du diplôme de 1er cycle donnant droit à l'accès au Master
  • Curriculum Vitae détaillé
  • Une lettre de motivation avec descriptif du projet professionnel
  • Lettre(s) de recommandation pour les étudiants ne provenant pas de l'Université Côte d'Azur. Il n'est pas demandé de lettre de recommandation aux étudiants de la Licence de l'Université Côte d'Azur qui peuvent, s'ils le souhaitent, inclure dans leurs CV le contact d'enseignants ou de chercheurs acceptant de les recommander

Le comité de pilotage sélectionnera les candidatures présentant la meilleure adéquation avec le parcours Génétique et Développement et fera connaître sa décision via la plateforme e-candidat.

Program

En M1, les enseignements permettent l'obtention d'un socle de connaissances de base en génétique et développement (UE13, UE15, UE17, UE18). Ces thématiques seront ensuite approfondies en M2 via l'étude de modèles intégrés (UE14, UE16, UE35).

En parallèle de ces enseignements obligatoires et spécifiques du parcours Génétique et Développement, les étudiants affinent leur formation en fonction de leurs intérêts scientifiques en choisissant 1 UE sur liste (en M1) et 2 UE (en M2) sur l'ensemble des UE du Master Sciences du Vivant (dans la limite de compatibilité du calendrier des enseignements).

En plus de ces cours disciplinaires, les étudiants suivent des enseignements de communication scientifique (M1), d'anglais scientifique (M1 et M2) et doivent choisir une UE Outils qui leur permettra l'acquisition de compétences transversales (cf ci-dessous).

En M1 et en M2, le semestre 2 est principalement consacré à la réalisation de stages longs en laboratoire (5 mois en M1 et 6 mois en M2) qui représentent un véritable apprentissage des métiers de la recherche.
Master 1
Semestre 1

Enseignements disciplinaires :

4 UE obligatoires :

  • UE 13 Génétique moléculaire
  • UE 15 Technologies « Omiques »
  • UE 17 Génétique du développement
  • UE 18 Signalisation cellulaire

1 UE au choix parmi :

  • UE 22 Microbiologie infectieuse et microbiote
  • UE 23 Immunologie fondamentale
  • UE 24 Immuno-pathologie
  • UE 25 Nouvelles approches thérapeutiques

Enseignements méthodologiques :
- Communication scientifique / Hygiène et sécurité / Formation démarche qualité

- 1 UE à choisir parmi : Expérimentation animale / Initiation au Traitement d'Images Biologiques / Techniques d'Imagerie en Biologie pour la Recherche et la Médecine / Life imaging / Traitement Avancé d'Images Biologiques / Transfert de Technologie et Entrepreneuriat
 

Semestre 2

Anglais scientifique
Stage en Laboratoire de Recherche de 5 mois

Master 2
Semestre 1

Enseignements disciplinaires :

3 UE obligatoires

  • UE 14 Génétique des grandes pathologies
  • UE 16 Génétique fonctionnelle
  • UE 35 Problèmes spécifiques de biologie du développement
     

2 UE au choix parmi l'ensemble des UE du Master

Enseignements méthodologiques :
- Anglais scientifique
- 1 UE outils : Winter School

Semestre 2

Stage en laboratoire de recherche de 6 mois


 

Content of the academic programm

Retrouvez ci-dessous le descriptif des UE obligatoires et optionnelles du parcours Génétique et Développement

Enseignements obligatoires en M1
UE13 Génétique Moléculaire

Responsable : Thomas Lamonerie (Thomas.Lamonerie@univ-cotedazur.fr)

Intervenants : T. Lamonerie, P. Lebrun, B. Mari, D. Ciais

Objectifs : Ce module s’adresse à tous les étudiants désirant comprendre comment sont décryptés les mécanismes moléculaires à la base de la régulation de l’expression d’un génome eucaryote. Il ne nécessite pas de pré-requis au sens strict mais l’acquisition correcte du module Génomique Structurale en L3 est essentielle.

En dehors des conférences / cours / TD, il est proposé une formation à l'analyse bibliographique sous forme de travaux de groupe. Celle-ci vise à familiariser les étudiants avec la littérature primaire et l'élaboration des concepts de ce domaine scientifique, et à développer leurs qualités de travail en équipe et de communication. Sa restitution sous forme de présentation orale avec support illustré constitue la matière d'un cours construit collectivement et mis à la disposition de chacun.

Equipes de recherche associées : UMR 6543, IPMC, UMR 6267

Ce module intéressera la majorité des laboratoires INSERM et CNRS, de la faculté des Sciences comme de la faculté de Médecine, souhaitant que leurs étudiants en thèse aient une formation sur les mécanismes généraux de régulation retrouvés chez tous les eucaryotes supérieurs.

Thèmes abordés :

  • Structure, stabilité et dynamique du génome eucaryote
    • Organisation et réarrangements de la chromatine
    • Modifications épigénétiques et leurs conséquences
  • Réplication et réparation de l'ADN
    • Concepts et mécanismes : études chez les bactéries
    • Problèmes spécifiques aux eucaryotes. Nature et fonctionnement des origines de réplication. Contrôle coordonné du cycle cellulaire. Terminaison
  • Réparation de l'ADN
    • Origine des lésions. Fidélité et évolution
    • Mécanismes de détection-réparation et leur conservation. Pathologies de la réparation
  • Expression génétique eucaryote
    • Polymérases, promoteurs, facteurs
    • Maturations co-transcriptionnelles
    • Régulation de l'initiation de la transcription. Cycle de transcription. Relation aux autres activités (réplication, réparation)
    • Etudes à grande échelle : transcriptomique, révolution du paysage de l'expression génétique
  • Contrôle de la stabilité des ARN messagers
  • ARN non codants 3
  • Traduction (études bibliographiques de groupe)
    • Structure de l'appareil de traduction. Signaux essentiels. Complexes ARNm/protéines. Stratégies virales. IRES. Contrôle qualité.
UE15 Les technologies « Omiques »

Responsable : Christophe Becavin (Christophe.BECAVIN@univ-cotedazur.fr)

Niveau souhaité : M1/M2

Pré-requis : Notions de Biologie moléculaire, Notions sur la régulation transcriptionelle, Notions sur le génome (organisation des gènes, polymorphisme) et la génétique (transmission des caractères, liaison génétique entre deux gènes, association entre un caractère et un gène), biochimie des protéines et des biomolécules. Bases de données en biologie (ENA, Genbank, Uniprot, InterPro, Gene Ontology…). Utilisation des navigateurs de génome. Des documents de remise à niveau seront fournis.

Objectifs :
L'étudiant devra être capable de :

  • comprendre des analyses expérimentales omiques présentées dans les articles scientifiques
  • proposer une analyse omique pour répondre à une question biologique
  • interpréter les données obtenues après analyses bioinformatiques des données omiques et les différents modes de représentation des résultats
  • connaître les enjeux de recherche actuels liés aux approches omiques

Contenu : Présentation des différentes technologies pour la génomique et la transcriptomique et leur évolution (microarray et séquençage nouvelle génération). Description des analyses transcriptomiques et des étapes d’analyse différentielle d’expression génique. Approches pour l’étude de la régulation transcriptionnelle et nouveaux développements technologiques actuels. Stratégies et analyses en génomique incluant les approches GWAS (Genome Wide Association Studies). Approche omique sur cellules uniques. Présentation des stratégies et instrumentation pour les analyses de protéomique et de métabolomique. Description des étapes d’analyse en protéomique et métabolomique (identification, quantification, localisation, interaction). TD : analyses d’articles et études de cas. TP : analyses de données publiques et personnelles omiques (GEO, Array Express, navigateurs de génomes, analyses MS, ACP).

Thèmes abordés :

  • Transcriptomique (K. Robbe-Sermesant)
  • TP Analyse de données (sur machine) (K. Robbe-Sermesant, L.E. Zaragosi, C. Sabourault)
  • Génomique (K. Robbe-Sermesant)
  • Protéomique (C. Sabourault, M. Mehiri)
  • Métabolomique (C. Sabourault, M. Mehiri)
  • Séances de révisions (C. Sabourault, K. Robbe-Sermesant)

Modalités du contrôle des connaissances :

Examens écrits portant sur l’analyse d’articles présentant des résultats issus des technologies omiques. Examen TP machine sur la recherche et l’analyse de données omiques.

UE17 Génétique du développement

Responsable : Christian GHIGLIONE (Christian.Ghiglione@unice.fr)

Intervenants : P. Thérond, P. Léopold , S. Noselli, T. Lepage, T. Lamonerie, V. Grandjean, A. CHASSOT , A. Schedl, P. Collombat, P. Frendo, C. Ghiglione.

Thèmes abordés :

Aspects moléculaires du développement des invertébrés :

  • Drosophile :
    • Embryogenèse et morphogenèse. Migration cellulaire (C. Ghiglione)
    • Morphogènes et organisation tissulaire au cours du développement (P. Thérond).
    • Contrôle génétique de la croissance tissulaire (P. Léopold).
    • Bases génétiques et moléculaires de l’asymétrie droite/gauche (S. Noselli).
  • Oursin :
    • Mécanismes de spécification et voies de signalisation chez l'oursin (T. Lepage).

Aspects moléculaires du développement des vertébrés :

  • Xénope :
    • Induction du mésoderme
    • Axe dorso/ventral
    • Rotation corticale et déterminants maternels
    • Formation du centre organisateur
    • Intercalation cellulaire
    • Polarité planaire
    • Neurulation
  • Souris :
    • Développement et morphogenèse, détermination de l’axe antéro/postérieur
    • Transmission de l’information épigénétique par les gamètes
    • Génétique de la détermination du sexe et de la reproduction chez les mammifères
    • Contrôle moléculaire de la formation d’un organe : le développement du rein
    • Développement du pancréas, diabète

Développement des plantes :

  • Introduction sur les modèles végétaux
  • Le fonctionnement des méristèmes lors du développement végétal (méristème racinaire et méristème floral)
  • Rôle des gènes de type Polycomb lors de la transition florale chez Arabidopsis
UE18 Signalisation cellulaire

Responsable : Julie MILANINI (Julie.MILANINI@unice.fr)

Niveau souhaité : M1

Pré-requis : UE de Biochimie et de Biologie cellulaire en Licence. Notions d’enzymologie

Objectifs : connaître les principales grandes voies de signalisation de la cellule eurcaryote en conditions normale et pathologiques


Thèmes abordés :

  • Cycle cellulaire (J. Milanini)
  • Récepteurs à activité et Tyrosine Kinase (J. Milanini)
  • Trafic intracellulaire (P. Barbero)
  • Adhérence et matrice extracellulaire (E. Van Obberghen-Schilling, )
  • Récepteurs à 7 domaines transmembranaires (E. Macia)
  • Petites protéines G (M. Franco)
  • Dynamique membranaire (G.Drin)
  • Apoptose (F. De Graeve)
  • Révisions et/ou nouveau cours (J. Milanini et/ou un nouvel intervenant
Enseignements optionnels en M1
Une UE à choisir parmi :
UE07 Statistiques appliquées à la biologie

Responsable : Marc Bailly Bechet

Objectif : L'objectif de cette UE est d'apprendre aux étudiants à prévoir leurs expérimentations et analyser leurs résultats en optimisant le traitement statistique de leurs données. Elle s'adresse aux étudiants des différents parcours, quel que soit le type de données obtenues. Seront traités par exemple les aspects plans d'échantillonnage et d'expérience, les analyses multivariées, GLM, etc ...

L'UE se déroulera sous la forme d'études de cas permettant d'utiliser et d'interpréter les outils statistiques les plus adaptés.

Laboratoire(s) associé(s) : UMR CNRS – INRA – UNS Interactions biotiques et Santé Végétale

Equipe pédagogique : P. Coquillard (MCU UNS), M. Bailly-Bechet (MCU UNS), M. Poirié (PR UNS), N. Ris (IR INRA), autres intervenants

UE22 Microbiologie infectieuse et microbiote

Responsable: Laurence DUPONT (Laurence.DUPONT@univ-cotedazur.fr)

Niveau souhaité : M1 ou M2

Pré-requis : Microbiologie générale - Génétique bactérienne – Régulation génique procaryotes

Objectifs :

  • Connaître les mécanismes fondamentaux qui permettent l'adaptation des microorganismes bactériens à leur micro-environnement lors du processus infectieux
  • Permettre une meilleure compréhension de la réponse de l’hôte aux pathogènes (Microbiologie cellulaire)
  • Connaître les mécanismes associés à l'infection virale et rôle des virus en tant qu'outils
  • Connaître la nature et les rôles du microbiote intestinal humain

Thèmes abordés :

  • Quorum sensing - Biofilm - Facteurs de virulence (L. Dupont)
  • Réponse bactérienne aux stress environnementaux (K. Mandon)
  • Virologie (P. Blancou)
  • Virologie (V. Giordanengo)
  • Microbiologie cellulaire (L. Boyer, O. Visvikis)
  • Microbiote (R. Ruimy, R. Lotte)
  • Levures pathogènes (M. Bassilana)

Modalités du contrôle des connaissances :
Exposé oral : 30%
Examen terminal : 70% (moyenne des deux épreuves écrites de Bactériologique et Virologie)
 
UE23 Immunologie fondamentale

Responsable: Nicolas Glaichenhaus (glaichen@ipmc.cnrs.fr)

Intervenant : Nicolas Glaichenhaus (nicolas.glaichenhaus@univ-cotedazur.fr), Thomas Simon : simon@ipmc.cnrs.fr

Thèmes abordés :

  • Les preuves de l'existence de la réponse immunitaire
  • Les techniques courantes en immunologie
  • Les organes lymphoïdes et les cellules de l'immunité
  • Le complexe majeur d'histocompatibilité
  • La différenciation et l'activation des lymphocytes T
  • La différenciation et l'activation des lymphocytes B
  • La capture et la dégradation des antigènes
UE24 Immuno-Pathologie

Responsable : Nicolas Glaichenhaus (glaichen@ipmc.cnrs.fr)

Nécessite d’avoir suivi l’UE23 ou de maitriser les bases fondamentales d’immunologie

Intervenants : Nicolas Glaichenhaus, Philippe Blancou, Thomas Simon, Antoine Sicard
Tous les intervenants appartiennent au laboratoire UMR7572 CNRS/UCA (Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire).

Thèmes abordés :

  • Immunité anti-virale
  • Immunité anti-tumorale et immunothérapies
  • Asthme et allergie
  • Autoimmunité et nouvelles perspectives thérapeutiques
  • Tolérance néonatale
  • Transplantation et rejet de greffe

Analyses d'articles scientifiques pour tous les domaines de recherche mentionnés ci-dessus

UE25 Nouvelles approches thérapeutiques

Responsable : Michèle Teboul (Michele.Teboul@univ-cotedazur.fr)

Intervenants et équipes de recherches associées :

Michèle Teboul, Franck Delaunay, Isabelle Mus-Veteau, Sabine Lindenthal, Joelle Chabry, Thierry Virolle, Valérie Pierrefite-Carle, Nathalie Rochet, Catherine Heurteaux

Thèmes abordés :

  • La chronothérapeutique des cancers
  • Système circadien et métabolisme
  • Le vieillissement- les sirtuines
  • Les maladies du prion
  • Les cellules souches et thérapie cellulaire
  • Les cellules souches et cancer
  • Ingénierie tissulaire osseuse-biomatériaux
  • Exploration des pathologies cérébrovasculaires et thérapeutique
  • Transporteurs en Imagerie et Radiothérapie Oncologique
  • Vaccins thérapeutiques en cancérologie

Modalités du contrôle des connaissances :

Session 1 : un examen de 3 heures avec 2 sujets de 90 minutes chacun
Session de rattrapage : un examen écrit de 1h30

Enseignements obligatoires en M2
UE14 Génétique des grandes pathologies

Responsable : Sylvie Bannwarth (bannwarthsylvie@yahoo.fr)

Niveau souhaité : M1 et M2

Pré-requis : Maîtriser les principes de base en biologie moléculaire et en génétique

Objectifs :

  • Comprendre les mécanismes moléculaires et génétiques à l’origine des pathologies génétiques
  • Maîtriser les méthodes et outils permettant l’exploration de maladies génétiques.
 

Thèmes abordés :

  • Les modes d'hérédité (mendélien et non mendélien) :
    • Mode de transmission des caractères mendéliens et mécanismes non traditionnels d'hérédité (S. Bannwarth)
  • Les bases moléculaires des pathologies génétiques :
    • Mutations et leurs effets : bases moléculaires et méthode d'identification (P. Flucklinger)
    • Syndrome de Christianson et retards mentaux (L. Counillon)
    • Laminopathies et progeria (P. Roll)
    • Génétique et physiopathologie des cancers épidermiques (T. Magnaldo)
    • Diabète et régénération
    • Cycle cellulaire méiotique et trisomie : an old problem (A. McDougall)
    • Génétique des canaux ioniques et troubles du rythme (J. Barhanin)
  • Les méthodes d'analyse avec l'apport des nouvelles technologies :
    • Caryotype humain : techniques et indications (H. Karmous-Benailly)
    • Cytogénétique moléculaire : principes et intérêts dans les retards mentaux (V. Duboc)
    • Intérêt du NGS et du séquençage d'exome dans les maladies mendéliennes (S. Saadi)
    • Cellules souches normales et cancéreuses (T. Virolle)
    • Intérêt de l'exome : un nouveau mécanisme de SLA (S. Bannwarth)
    • Exemples d'applications des méthodes de cytogénétique (V. Duboc)
  • Intérêt des modèles animaux :
    • Souris transgéniques et souris KO : méthode d'obtention et analyse des phénotypes (V. Vidal)
    • Le poisson zèbre comme modèle pour l'étude des pathologies humaines (V. Duboc)
    • Le drosophile comme modèle pour l'étude des pathologies humaines (P. Thérond)
    • Le poisson zèbre, un organisme modèle en recherche : exemples d'applications (V. Duboc)
  • Les nouvelles approches thérapeutiques pour les maladies rares :
    • Chondrodysplasie et approches thérapeutiques innovantes (E. Gouze)
  • Analyse bioinformatiques :
    • Interprétations de variants (analyse de fichiers VCF) (D. Pratella, V. Duboc, S. Bannwarth)

Modalités du contrôle des connaissances : épreuve écrite
UE16 Génétique fonctionnelle

Responsable: Pierre Frendo (Pierre.Frendo@univ-cotedazur.fr)

Niveau souhaité : M1 ou M2

Objectifs :

Les étudiants acquerront les bases de la compréhension des mécanismes de régulation de l’expression des gènes et la connaissance des outils utilisés pour l’étude de ces mécanismes. L’analyse et la présentation de publications ainsi que la présentation d’un sujet de recherche participeront au développement des capacités à synthétiser le contenu de documents 9 scientifiques en anglais, à le présenter sous la forme de communications orales et à argumenter leurs présentations.

Contenu :

Le développement, la croissance et les interactions des organismes avec le milieu sont généralement accompagnées de modifications de l’expression de leur génome et de modifications cellulaires. Les bases moléculaires de ces modifications seront étudiées en utilisant différents modèles d’interactions. L’accent sera mis sur les approches expérimentales permettant de mettre en évidence la diversité des mécanismes moléculaires impliqués dans la régulation des génomes eucaryotes que ces mécanismes soient génétiques ou épigénétiques. L’étude de ces mécanismes sera replacée dans le cadre plus général de la signalisation cellulaire allant de la perception d’un signal jusqu’à la modulation de l’expression génique. Enfin, les bases moléculaires de la relation génotype phénotype seront étudiées et en particulier les relations entre mutations et variabilité phénotypique et entre pléiotropie et interactions géniques.

Thèmes abordés :

  • Régulation génétique eucaryote / spécificité génétique fonctionnelle des nématodes / Analyse et présentation d'articles (L. Zurletto)
  • Cours régulation épigénétique / présentation sujet de recherche / présentation examen (P. Frendo)
  • Les micro ARN (S. Jaubert-Possamai)
  • Outils génomique, transcriptomique, protéomique (C. Sabourault)
  • Spécificité génétique fonctionnelle des poissons zèbres (M. Fürthauer)
  • Spécificité génétique fonctionnelle des drosophiles (C. Ghiglione)
  • Génétique quantitative et plasticité phénotypique (N. Ris)


Modalités du contrôle des connaissances :
3 contrôles réalisés :

  • Analyse et présentation d'article (25%)
  • Présentation sujet de recherche (25%)
  • Examen final avec documents (50%)
UE35 Problèmes spécifiques de biologie du développement

Responsable : Thomas Lamonerie (Thomas.Lamonerie@univ-cotedazur.fr)

Objectifs : Cet enseignement, dispensé essentiellement sous forme de conférences interactives, vise à explorer les ramifications et les frontières actuelles d'une discipline qui intègre tous les aspects de la biologie. Il souhaite exposer les étudiants à des problématiques de recherche concrètes de haut niveau, telles qu'elles sont représentées dans les laboratoires locaux.

Le développement des organismes met en jeu des mécanismes extrêmement robustes qui permettent à un oeuf de devenir un individu complet dans un large éventail de conditions. Grâce à un petit nombre d'espèces modèles, les mécanismes fondamentaux du développement sont de mieux en mieux compris. Il reste toutefois de nombreuses questions non résolues et de nouveaux champs d'étude apparaissent, qui interrogent les relations entre développement et environnement, développement et pathologies ou qui visent à donner une représentation mathématique de ces phénomènes.

Thèmes abordés :

Pour aborder ces ramifications de la discipline, chercheurs et enseignants-chercheurs viendront traiter 4 thèmes principaux :

  • Questions spécifiques et nouveaux modèles :
    • Neurodéveloppement : Patterning du cortex, modèle souris.
    • Guidage axonal, modèle drosophile.
    • Asymétrie gauche/droite, modèle drosophile.
    • Signalisation cellulaire, modèle danio rerio.
    • Déterminants maternels : modèle cnidaire
  • Développement et environnement :
    • Plasticité de la taille.
    • Détermination du sexe.
    • Interaction environnement-développement.
    • Robustesse et évolution des mécanismes de développement et des formes.
    • Développement comparé.
    • Evo-dévo.
  • Développement et médecine :
    • Perturbateurs du développement
    • Pathologies du développement
    • Régénération
  • Modélisation du développement :
    • Modèles de réaction-diffusion.
    • Patterns réguliers.
    • Biologie des systèmes.
    • Propriétés émergentes.

Liste des intervenants et affiliation

F. Besse, C. Braendle , MC. Chaboissier, P. Collombat , JB. Coutelis , M. Fürthauer , C. Ghiglione , E. Houliston , T. Lamonerie, P. Léopold, M. Studer

Enseignements optionnels en M2

2 UE au choix sur l'ensemble des UE du Master Sciences du Vivant

CONSULTER LA LISTE DES UE

L'une des forces du Master Sciences du Vivant et donc également du parcours Génétique et Développement est la possibilité pour les étudiants de réaliser deux stages longs en laboratoires de recherche ce qui constitue un véritable apprentissage des métiers de la recherche (5mois en m et 6mois en M2).

Ces stages doivent obligatoirement être réalisés dans deux équipes de recherche distinctes en M1 et M2 et peuvent être effectués dans la région niçoise, ailleurs en France ou encore à l'étranger.

What's next ?

Level of education obtained after completion

Year of highschool graduation

3eme cycle (>bac+5)

Target skills

RNCP URL of content

Target activities / attested skills

Les compétences visées à l'issue du parcours Génétique et Développement sont :
  • Acquérir et maîtriser des connaissances académiques pointues dans le domaine de la génétique et du développement
  • Analyser, critiquer et discuter des résultats scientifiques
  • Rechercher et effectuer une vieille de la littérature scientifique et technologique de son domaine
  • Communiquer des résultats scientifique à l'oral et à l'écrit
  • Comprendre et présenter le développement des projets scientifiques
  • Acquérir de solides compétences techniques
  • Effectuer un travail d'équipe dans un laboratoire de recherche

Further studies

A l'issue du M2, la majorité des diplômés poursuivent en doctorat dans des laboratoires de la région, essentiellement, mais aussi ailleurs en France ou à l'étranger.

Certains étudiants suivent une formation complémentaire (réglementation, marketing, management, qualité, propriété intellectuelle...) pour leur insertion professionnelle sur des métiers à double compétences. Les étudiants qui ne veulent ou ne peuvent poursuivre en thèse postulent également sur des postes d'ingénieurs dans le domaine privé ou d'ingénieur d'étude des organismes de recherche.

Job opening

Business sector or job

A terme, les débouchés de ce parcours visent les métiers de la recherche dans le secteur public et privé ainsi que d'enseignant-chercheur à l'Université.

Les étudiants qui ne veulent ou ne peuvent pas poursuivre en thèse, postulent également sur des postes d'ingénieur dans le domaine privé ou d'ingénieur d'étude des organismes de recherche.

Submission

Tuition

Les droits d'inscription pour la préparation des diplômes nationaux sont fixés chaque année au niveau national. Vous devrez également payer une cotisation vie étudiante et de campus (CVEC) auprès du CROUS au préalable à toute inscription.