Remise du diplôme de « Docteur Honoris Causa »  d’Université Côte d’Azur à la chorégraphe Lucinda Childs

  • Culture
  • Institutionnel
Publié le 20 novembre 2021 Mis à jour le 29 novembre 2021
Date(s)

le 19 novembre 2021

DHC
DHC

Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur, a remis le 12 novembre dernier à l’Opéra de Nice Côte d’Azur le diplôme de « Docteur Honoris Causa » à la chorégraphe américaine Lucinda Childs, en présence de Bertrand Rossi, Directeur de l’Opéra de Nice Côte d’Azur, de Sylvain Lizon, Directeur de la Villa Arson, Vice-Président Culture et Société d’Université Côte d’Azur et de Paola Cantalupo, Directrice du Pôle National Supérieur de Danse Rosella Hightower. Ce titre est l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises.

Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur, a remis le 12 novembre dernier à l’Opéra de Nice Côte d’Azur le diplôme de « Docteur Honoris Causa » à la chorégraphe américaine Lucinda Childs, en présence de Bertrand Rossi, Directeur de l’Opéra de Nice Côte d’Azur, de Sylvain Lizon, Directeur de la Villa Arson, Vice-Président Culture et Société d’Université Côte d’Azur et de Paola Cantalupo, Directrice du Pôle National Supérieur de Danse Rosella Hightower. Ce titre est l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises.



Lucinda Childs, figure incontournable de la danse depuis 5 décennies

Lorsque l’on évoque le nom de Lucinda Childs, les mots qui viennent à l’esprit sont post-modernisme, analytique, structure, recherche, Judson Dance Theater, minimalisme…. On pense, aussi, à l’opéra mythique Einstein on the Beach créé en 1976 par la chorégraphe américaine en collaboration avec Robert Wilson et Philipp Glass. Le nom de Lucinda Childs évoque d’abord les années 1960 et 1970. Celles de la Judson, lorsque le débat questionnant d’une manière radicale toute idée de mise en scène conduit à poser une question encore précieuse aujourd’hui : qu’est-ce que la danse ? À partir des années 1980, elle propose une écriture réintégrant les règles traditionnelles de la mise en scène avec les processus propres à sa démarche de création. Sa carrière à cheval sur deux siècles permet de la voir à l’œuvre au sein du Ballet de l’Opéra de Paris, du Théâtre Lyrique de Milan, de l’Opéra de Lyon, de la Rambert Dance Company des Ballets de Monte-Carlo ou du Ballet National de Marseille, sans oublier sa présence aux plus prestigieux festivals de danse. Chercheuse infatigable, c’est sa capacité à sans cesse évoluer tout en restant fidèle à sa démarche qui nous invite à chercher toujours plus loin. 
Sa carrière incommensurable, son aura toujours vive dans le monde de la danse contemporaine et sa future présence à Nice pour une collaboration avec les étudiants d’Université Côte d’Azur justifient la délivrance d’un Doctorat honoris causa à cette éminente chorégraphe américaine, figure incontournable de la danse depuis cinq décennies.


Le Docteur Honoris Causa, une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises

Le Docteur Honoris causa est décerné par les universités pour honorer « des personnalités de nationalité étrangère en raison de services éminents rendus aux sciences, aux lettres ou aux arts, à la France ou à l’université ». Le 1er diplôme de « docteur honoris causa » d’Université Côte d’Azur a été décerné en 2018 à Alessio Figalli, médaille Fields 2018, qui a débuté sa carrière au laboratoire de mathématiques JA Dieudonné d’Université Côte d’Azur. En 2022, Université Côte d'Azur décernera d’autres diplômes de Docteur Honoris Causa à des personnalités internationales prestigieuses.
 

La culture et l’art au cœur du projet universitaire 

Université Côte d’azur, établissement expérimental depuis le 1er janvier 2020, est une des rares universités françaises à compter en son sein un collège d’écoles d’art comprenant la Villa Arson, le Centre international de recherche musicale et l’Ecole régionale d’acteurs de Cannes et Marseille qui apportent leur notoriété internationale en matière de formation et de soutien à la création artistique, leur patrimoine architectural ou instrumental, ainsi que leurs labels de centres d’art contemporain. Université Cote d’azur compte également parmi ses 8 graduate schools (écoles universitaires de recherche), l’École Universitaire de Recherche Arts et Humanités Créativité Transformation Émergences qui rassemble formation et recherche dans les domaines artistiques. Sylvain Lizon, Directeur de la Villa Arson est également vice-président culture et société d’Université Côte d’Azur.

Université Côte d’Azur entend jouer un rôle majeur sur la scène azuréenne grâce à sa nouvelle Direction de la culture. Celle-ci propose une saison culturelle 2021-2022 ambitieuse à destination des étudiants et personnels, faisant place aux artistes émergents autant qu’aux questions de société.