PARCOURS - Ethnologie des Arts vivants

  • Arts
  • Sciences humaines et sociales
PARCOURS - Ethnologie des Arts vivants

Call to actions

Résumé

Accompagner les étudiants dans la conception et la réalisation d’un projet personnel de recherche en ethnologie des arts vivants. En savoir plus

Objectifs

Formation initiale / Formation continue /
Master recherche
2 ans
EUR Arts et Humanités
Français

Détails

Présentation

Le parcours « Ethnologie des Arts vivants » associe anthropologie de la danse, ethnomusicologie et ethnoscénologie. Ce parcours de Master propose des enseignements fondamentaux d’ethnologie et d’anthropologie (provenant du Master ATIS du département d’Ethnologie), sous forme d’UE Optionnelles.
Les étudiants sont accompagnés par les enseignants chercheurs de la formation afin de mener une recherche sur des pratiques dansées, musicales ou théâtrales à partir d’un terrain ethnographique précis. L’enquête de terrain et les savoirs empiriques associés, la réflexivité, le
décentrement et le point de vue “émique” (celui des acteurs, musiciens, danseurs) sont au coeur de ce parcours.
Les étudiants seront associés aux différents séminaires et projets de recherche du CTEL ainsi que ceux de l’Académie 5 de l’Université Côte d'Azur.

Admission

Pré-requis

1er cycle (bac+3)

Selon les parcours, un diplôme de Licence obtenu dans la discipline choisie dans une université française ou étrangère sera apprécié.
Pour une reprise d’étude ou candidats professionnels : validation d'acquis, prise en charge éventuelle de la formation continue, étude du dossier par une commission de validation.

Master 2 : Accès sélectif et présélection sur dossier.

Programme

MASTER 1
MÉTHODOLOGIE 1

HMEAR100

Enseignantes : Brigitte Joinnault (9h) – Alice Godfroy (9h) / Volume horaire : 18h

Descriptif du séminaire :  
Faire de la recherche, formuler une question de départ, faire l’état des lieux des savoirs sur le sujet, se situer en déterminant des objectifs nouveaux et définir son projet, élaborer une méthode et s’équiper d’outils pour le conduire à bien, organiser son temps et cadencer les différentes étapes de son travail, rendre compte de son travail, du mémoire d'étape au mémoire final… – ces actes ne vont pas de soi. Ils paraissent abstraits tant qu’on ne les pratique pas. Pour celles et ceux qui commencent à se les approprier, il s’agira à la fois d’apporter des éclairages généraux qui en situent cadres et enjeux, ainsi que de répondre aux questions spécifiques qui se posent à l’orée d’un premier travail de recherche universitaire.

Évaluation : Contrôle continu intégral
MÉTHODOLOGIE 2

HMEAR300/HMEAD310

Enseignantes :
Manon Decroix (9h) / Céline Gauthier (9h) / Volume horaire : 18h

Descriptif du séminaire :
Céline Gauthier : Cet enseignement a pour objectif de prolonger et d'enrichir les acquis méthodologiques de la première année de master. Nous nous intéresserons aux différentes modalités de mise en mots et en forme d'une recherche sur les arts vivants : techniques d'entretien, enquête bibliographique, réflexions épistémologiques quant aux approches possibles de ces objets d'étude. D'autre part, cet enseignement s'établira aussi en réponse aux propositions des étudiants, et s'attachera à les guider dans le cheminement heuristique de leur recherche.  

Bibliographie : précisée lors de la première séance.

Manon Decroix : (en cours)

ÉPISTEMOLOGIE DES ARTS

HMEAR200

Enseignant
: Jean-Pierre Triffaux / Volume horaire : 12h

Descriptif du séminaire :
Il s’agit d’une initiation à l’épistémologie des arts vivants. Qu’est-ce que l’épistémologie ? Intérêt, apports et limites dans le cadre des arts vivants, des disciplines artistiques et des savoirs universitaires, des projets de recherche des étudiants.  

Bibliographie sélective : Robert Blanché, L’Épistémologie, Paris, Que sais-je ?, n° 1475, 1972 ; Rabanel, Épistémologie des arts vivants - L’inversion au cœur du spectacle, Paris, L’Harmattan, 2017. Bibliographie complémentaire : Guillaume Decauwert, Apprendre à philosopher - L’Épistémologie, Paris, Ellipses, 2017 ; Dominique Château, Épistémologie de l’esthétique, Paris, L’Harmattan, 2000.

Évaluation : CCI 

LANGUES

Voir les EDT du LANSAD

Le parcours « Ethnologie des Arts vivants » qui associe anthropologie de la danse, ethnomusicologie et ethnoscénologie. Poursuivant le principe des doubles licence Arts du spectacle/Science de l’Homme-Anthropologie et Musicologie/ Science de l’Homme-Anthropologie, ce parcours de Master propose des enseignements fondamentaux d’ethnologie et d’anthropologie (provenant du master ATIS du département d’Ethnologie), sous forme d’UE Optionnelles. Les étudiants devront mener leur recherche (mémoire) dans l’une des trois disciplines susmentionnées : anthropologie de la danse, ethnomusicologie ou ethnoscénologie.

  • Pour les Unités d’enseignements optionnels du master Anthropologie (ATIS), se renseigner auprès de Toufik Ftaita (Toufik.FTAITA@univ-cotedazur.fr ) et Arnaud Halloy  (Arnaud.HALLOY@univ-cotedazur.fr)
  • Pour les Unités d’enseignements optionnels du master Arts, consulter le livret en téléchargement. Les différents séminaires des autres parcours du Master ARTS sont ouverts en tant qu’unité d’enseignement optionnelle. 

Et après ?

Niveau de sortie

2eme cycle (bac+4 & bac+5)

La formation ouvre également l’accès au troisième cycle universitaire et à la préparation d’une thèse de doctorat.
Dès la première année, les étudiants sont invités à prendre conseil auprès de l’équipe pédagogique afin d’être informés des poursuites d’études les mieux adaptées à leur projet.

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Les débouchés professionnels visés concernent aussi bien la recherche dans le cadre universitaire que sa mise en oeuvre au sein des nombreuses professions artistiques (métiers d’art proprement dits, tâches d’organisation et d’administration dans les institutions culturelles, enseignements artistiques, métiers de la danse et du théâtre, metteur en scène, chorégraphe, compositeur, artistes de la musique et du chant, etc.).