PARCOURS - Droit de la mer et des activités maritimes

  • Economie-Gestion
  • Droit
  • Sciences politiques
PARCOURS - Droit de la mer et des activités maritimes

Résumé

L'Institut du Droit de la Paix et du Développement propose, dans le cadre de la mention de Master "Droit international et droit européen" un parcours de Master 2 professionnel spécialisé en droit de la mer et des activités maritimes. En savoir plus

Objectifs

Master
2 ans
Nice
Français

Détails

Présentation

L'offre d'enseignement permet aux étudiantes et aux étudiants d'acquérir une culture juridique complète en droit de la mer et des activités maritimes, particulièrement appréciée des professionnels. 

Enjeux

La formation vise une spécialisation juridique de haut niveau dans le secteur du droit de la mer et des activités maritimes, à travers le prisme environnemental lors de ses applications dans le milieu marin et de l’aménagement du littoral. Le parcours a également la particularité de sensibiliser les juristes aux questions scientifiques et techniques, indispensables à leur formation de juriste en droit de la mer.

Lieux

Nice

Responsable(s) de la formation

Anaïs Lagelle

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

1er cycle (bac+3)

Formation(s) requise(s)

Cette formation s’adresse aux étudiantes et aux étudiants juristes, titulaires d’un Master 1 spécialisé, de préférence, en Droit international et/ou européen, sans être fermée aux autres spécialités. Elle est également ouverte à des politistes et économistes ainsi qu’aux universitaires ayant un diplôme équivalent à un Master 1 et qui justifient des prérequis. De même, la formation est ouverte aux étudiantes et aux étudiants en formation continue. L’admission se fait par sélection sur dossier.


Des procédures de VAE (Validation des Acquis de l’Expériences) et de VAP (Validation des Acquis Professionnels) sont mises en place pour accéder au diplôme.

Pour plus d’informations, contactez ASURE Formation – Tel. 04 89 15 21 55 / 06 62 88 03 56 – Web : unice.fr/asure

Modalités de candidature

Pour les candidats français et candidats étrangers hors procédure CEF, la candidature pour la seconde année de master se fait en ligne, via l'application eCandidatUne fois connecté, vous pourrez créer votre dossier et postuler à la formation qui vous intéresse.

La liste des pièces justificatives et la date-limite d'envoi de votre dossier de candidature vous seront communiquées lors de votre connexion.

Calendrier des candidatures :

23 avril : ouverture des candidatures eCandidat
8 juin : clôture des candidatures M1 et M2
22 juin : notification de décision aux étudiantes et aux étudiants par le service scolarité
30 juin : validation par les candidats
Passée cette date, les inscrits sur liste complémentaire remonteront automatiquement pour combler les places qui n’auront pas été confirmées par les étudiants de la liste principale

6 juillet : notification de décision aux candidats de la liste complémentaire par le service scolarité

Programme

Matières enseignées :

  •  Droit de la mer
  • Droit de l’environnement marin
  • Droit des aires marines protégées
  • Droit international et européen des transports maritimes
  • Régulation environnementale des transports maritimes
  • Droit social des gens de mer
  • Science marine et développement durable
  • Droit des ressources biologiques et génétiques marines
  • Droit des ressources énergétiques et minérales
  • Droit international et européen de la sécurité en mer
  • Action de l'Etat en mer
  • Droit de l'aménagement et de la protection du littoral
  • Droit portuaire et droit de la plaisance
  • Gestion intégrée des zones côtières
  • Anglais professionnel

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

2eme cycle (bac+4 & bac+5)

Niveau de sortie

2eme cycle (bac+4 & bac+5)

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

A l'issue de la formations les diplômés peuvent :

  • Accéder à des fonctions d'encadrement dans la fonction publique nationale et territoriale
  • Acquérir une spécialisation en droit de l'environnement, droit de la mer et des activités maritimes dans les professions libérales (avocats, experts agréés auprès des tribunaux, auditeurs notamment)
  • Accéder à des fonctions de juristes d’entreprises impliquant une bonne spécialisation environnementale et maritime (compagnies de transports maritimes, sociétés de gestion portuaire, « shipshandler » etc.)
  • Postuler à des postes de fonctionnaires internationaux dans les organisations internationales à vocation maritime et/ou environnementale, totalement ou partiellement (Union Européenne, ONU, OMI, FAO, PNUE, UNESCO, Banque Mondiale, OCDE etc.)