PARCOURS - Psychopathologie psychanalytique et cliniques transculturelles: mutations du lien social, crises et traumatismes (EUR CREATES)

  • Sciences humaines et sociales
PARCOURS - Psychopathologie psychanalytique et cliniques transculturelles: mutations du lien social, crises et traumatismes (EUR CREATES)

Call to actions

Pour que nous puissions vous recontacter

Ce champ est facultatif. Si vous ne le remplissez pas, la question donnée en exemple ci-dessus sera envoyée.

Envoi du message…

Votre message a été envoyé.

Une erreur est survenue pendant l'envoi de la question. Essayez de nous contacter par téléphone.

Résumé

Le parcours Psychopathologie Psychanalytique et Cliniques Transculturelles (PPCT),constitue une spécialisation dans le champ de la psychologie clinique et de la psychopathologie orientées par la psychanalyse, vise à former des cliniciens chercheurs spécial En savoir plus

Objectifs

Formation initiale / Formation continue
Master
2 ans
Campus Carlone / Nice
Français

Détails

Présentation

Le parcours de master Psychopathologie Psychanalytique et Cliniques Transculturelles (PPCT) est adossé à l’EUR CREATES (Créativité, Transformation, Émergences) dont les thématiques sont :

  • Sciences des textes et des supports
  • Émergence et régulation de la nouveauté 
  • Épistémologie de la créativité
  • Recherche artistique et recherche création
  • Sociétés, création et représentations
  • Vie et transformations des objets.

La formation prend appui sur le laboratoire LIRCES EA3159. Les recherches menées au sein du LIRCES s'organisent autour de trois axes ainsi définis :
1) Penser la narrativité : poétique et politique des écritures créatives ;
2) Pouvoirs, savoirs et fabrique des sociabilités ;
3) Transformations et pluralisation des cultures.

De par son paradigme psychanalytique et son contenu, ce parcours s’inscrit principalement dans les axes 2) « Pouvoirs, savoirs et fabriques des sociabilités » et 3) « Transformations et pluralisation des cultures » interrogés à partir de la clinique du lien social, de ses mutations, des situations de crises, des traumatismes et des psychopathologies inter et transculturelles.

L’axe 1) « Penser la narrativité : poétique et politique des écritures créatives » présente également un lien étroit avec l’objet de la recherche clinique fondée sur l’analyse du récit de cure, du récit de cas et l’analyse institutionnelle. La narrativité est ainsi pensée d’un point de vue dynamique visant à intégrer la dimension subjective, source de créativité, à partir du pouvoir d’énonciation décliné dans ses diverses manifestations inter et transculturelles. Ainsi, les projets de recherches convergent vers une formalisation synergique entre transdisciplinarité – ancrage du nouveau projet du laboratoire - et transculturalité, concept central des recherches au sein de ce parcours.

Ce parcours constitue une spécialisation dans le champ de la psychologie clinique et de la psychopathologie orientées par la psychanalyse, vise à former des cliniciens chercheurs spécialisés dans le champ de la clinique du lien social envisagée à partir de ses mutations, de l'inter et la transculturalité, des situations de crises et des traumatismes. Le parcours constitue la seule formation en France déployant des problématiques actuelles tout en assurant une formation fondamentale en psychopathologie clinique psychanalytique fondée sur le caractère indissociable de la pratique et de la recherche.
Depuis son habilitation, cette spécialité a reçu en moyenne 150 à 200 dossiers de candidature par année pour 25 places habilitées.

Le parcours type vise à former des cliniciens spécialisés dans le champ de l’interculturalité, de la précarité, de l’exclusion, de l’humanitaire, des situations de crises, des traumatismes et plus globalement sur les faits et événements du contemporain (crispations identitaires, communautarismes, racismes, xénophobies, tentations jihadistes et clinique des formes de radicalité). Cumulant en un seul parcours obligatoire les dimensions professionnelle et recherche depuis l’habilitation 2012, cette formation avant-gardiste sur ce plan donne lieu pour ses diplômés à une forte insertion professionnelle et à un taux important de poursuite dans la recherche. En effet, 49 doctorants sont actuellement inscrits au LIRCES dont 10 en psychologie avec 3 thèses financées dont 2 en contrat doctoral par l’UNS. Les autres thèses sont auto-financées et depuis la dernière habilitation 2011/2012, 30 thèses ont été soutenues en psychologie parmi lesquelles il faut compter celles en co-direction et en co-tutelle y compris avec d’autres disciplines au niveau local, national et international. Ces directions sont assurées par 3 PR et 1 MCF HDR en psychologie.

Spécificités

La formation a de nombreux atouts : 

  • Une formation unique en France, originale et transdisciplinaire
  • Un diplôme qui prépare à la pratique clinique et à la recherche
  • Un double diplôme à l’international
  • (avec l’université Mohammed V de Rabat Agdal - Laboratoire de psychologie clinique et pathologique)
  • Un stage hors-normes
  • Une ouverture au travail humanitaire
  • Ce diplôme constitue une spécialisation dans le champ de la psychologie clinique et de la psychopathologie, tenant compte la dimension culturelle
  • Il vise une double formation : l’une, généraliste, clinique et psychopathologique ; l’autre spécifique à l’approche interculturelle des phénomènes cliniques et psychopathologiques.
  • Cette spécialité permet l’obtention du titre de psychologue et de psychothérapeute, et l’inscription en 1ère année de thèse

Lieux

Campus Carlone, Nice

Responsable(s) de la formation

Partenariats

Laboratoires

Le parcours PPCT est adossé au Laboratoire Interdisciplinaire Récits, Cultures et Sociétés qui lui même est engagé dans un projet scientifique interdisciplinaire qui réunit des chercheurs en littérature, langues et société ainsi que des psychologues cliniciens et des anthropologues. Le LIRCES a opté pour une seule formation en psychologie où la qualité de la pédagogie est assurée par la diversité des intervenants, correspondant au projet interdisciplinaire de l’unité (axes : 1- Sujet, création, narration, 2- Mémoires, transitions, pouvoir(s), 3- Savoirs, théorisations, transmissions). 

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

1er cycle (bac+3)

Modalités de candidature

Les étudiants souhaitant candidater à ce parcours doivent être titulaires d'une licence de psychologie.

  • Les stages, expériences et formations parallèles constituent un atout qui sera pris en considération par les membres du comité de sélection.
  • La présence aux cours et aux stages est obligatoire tout au long de l'année (contrôle continu intégral avec jours dédiés aux cours et jours dédiés aux stages).
  • Les personnes candidatant dans le cadre d’une reprise d’études doivent passer par le service de formation continue d’UCA
Comment candidater ?

Les candidatures se font via la plateforme ecandidat.du 3 mai au 4 juin 2021 (cliquer sur la mention Master Psychologie puis Parcours M1 ou M2 Psychopathologies psychanalytiques & cliniques transculturelles : mutations du lien social, crises et traumatismes)

La sélection se fait en deux temps :

1/ Examen des dossiers,

2/ Auditions pour celles et ceux dont les dossiers auront été retenus (mi-juin).
 

Liste des pièces à fournir
  • Fiche de candidature téléchargeable
  • Exemplaire du TER
  • Lettre de motivation (1 page maximum)
  • Attestations de stages (quantitatives et qualitatives) et/ou justificatifs d’expériences cliniques et/ou professionnelles.
  • Analyse d’une situation clinique à partir du stage ou d’une expérience professionnelle ou associative (en 2 pages maximum).
  • Relevés de notes de la L1 à la L3 et copie de tous les diplômes d’enseignement supérieur
  • Projet de recherche pour le M1 en adéquation avec le parcours visé (2 pages maximum).
  • Photo d’identité
  • Curriculum vitae

Programme

L'objectif de la formation est de fournir aux psychologues une solide formation de base, ancrée dans les concepts et méthodes majeurs de l’intervention clinique ; il s’agit également de leur transmettre les outils conceptuels à même de leur permettre de fonder eux-mêmes leur propre champ d’intervention en lien avec les nouveaux symptômes et de proposer en retour des thématiques de recherches novatrices et conceptuellement exportables et transmissibles.

Il s’agit, au sein de cette formation de préparer les futurs psychologues aux nouvelles formes de symptômes et problématiques en prenant en compte la dimension inter et trans-culturelle, et les préparer à de nouvelles configurations d’interventions dans le champ social.

La pratique du métier de psychologue nécessite un accès permanent à la formation par la recherche.

Contenu de la formation

1ère année de Master

UE

ECTS

Volume Horaire

Objectif/Contenu

SEMESTRE 1

Enseignements théoriques et fondamentaux 1 : Psychopathologie et psychanalyse

(Resp : C. Barriol)

6

24h CM

24h TD

- Processus de symbolisation (8h CM et 8h TD) : A partir des différents modèles théoriques, cet enseignement visera à distinguer les différents niveaux de symbolisation des éprouvés sensoriels et à penser la fonction du jeu dans ces processus.

- Adolescence et lien social (8h CM et 8h TD) : Dans cet enseignement, il s’agira du traiter du processus adolescent en tant symptôme, baromètre paradigmatique du fonctionnement du lien social.

- Féminin et lien social (8h CM et 8h TD) : Ce cours visera à approcher la problématique du féminin et à décliner différentes figures de la féminité à partir du corpus freudo-lacanien. Il ouvrira sur la notion de ravage dans la clinique comme dans le lien social.

Projet professionnel et de Recherche 1

(Resp : M. Ham)

15

24h TD

- Méthodologie de recherche (12h TD) : Introduction à la construction de cas à partir du corpus freudo-lacanien.

- Stage et analyse des pratiques (12h TD) : À partir du paradigme du transfert, nous éclairerons les enjeux cliniques et institutionnels rencontrés lors des stages pratiques.

UE

ECTS

Volume Horaire

Objectif/Contenu

SEMESTRE 2

Enseignements théoriques et fondamentaux 2 : Psychopathologie et Cliniques transculturelles

 (Resp : J. Cabassut)

6

24h CM

24h TD

- Cultures, Familles et Parentalités (8h CM et 8h TD)

- Psychopathologies transculturelles (8h CM et 8h TD) : L’enseignement sera consacré à faire dialoguer les logiques psychopathologiques entre spécificité(s) culturelle(s) et universalité du langage et de la parole.

- Traumatismes et Situations de crises (8h CM et 8h TD) : Approche freudo-lacanienne du trauma, tant pour ce qui concerne le sujet de l’individuel (rencontre clinique) que du collectif (trauma génocidaire). Le paradigme traumatique sera essentiel dans sa confrontation aux champs de l’exclusion, de la précarité et des situations de crises du social-politique.

Projet professionnel et de Recherche 2

(Resp : J. Choukroun)

15

24h TD

- Mémoire de recherche (12h TD) : Méthodologie d’écriture du mémoire de recherche.

- Rapport de stage (12h TD) : Méthodologie du rapport de stage.

  Non compensable inter- et intra-UE.

2ème année de Master

UE

ECTS

Volume Horaire

Objectif/Contenu

SEMESTRE 3

Ouverture à la transdisciplinarité

(Resp : J. Choukroun)

6

50h CM

70h TD

- UE 1 : Recherches transdisciplinaires et séminaire LIRCES (3 ECTS):

1.Méthodologie de la recherche : la question du récit en SHS (12h CM + 12h TD)/mutualisé avec le département d’Espagnol

2.Séminaire LIRCES (8h CM et 28h TD)

- UE 2 : Enseignements transdisciplinaires (3 ECTS) :

1.Neurobiologie des émotions et du  Stress Post-Traumatique (mutualisation avec le parcours Neuropsychologie et Psychopathologie Cognitive) (12h CM et 12h TD). Le cours de Neurobiologie du trouble stress post-traumatique comprend deux objectifs majeurs : 1) Explorer les changements neurobiologiques qui caractérisent le trouble de stress post-traumatique ; 2) Examiner l’évolution de ces changements dans les cas de rémission et discuter des liens possibles entre ces changements post-thérapeutiques et leurs bénéfices cliniques potentiels.

2.Philosophie contemporaine et philosophie générale (18h CM et 18h TD/Mutualisé avec le département de Philosophie).

Enseignements théoriques et fondamentaux 3 : Le sujet entre la culture et l’exil

(Resp : M. Ham)

6

54h CM

54h TD

- De la négation à l'altérité (18h CM et 18h TD) : Ce cours visera à définir les notions de sujet et d’altérité à partir du travail freudien sur la (dé)négation. Il débouchera sur une étude de la passion de la haine : de la haine fondatrice du lien social à la haine de l’être, en passant par la haine jalouse et ses manifestations cliniques. Sera également abordée la question de la haine dans les fondamentalismes.

- Exclusion, marginalité et précarité (8h CM et 18h TD) : Cet enseignement abordera les concepts et les théories propres aux cliniques dites de l’extrême.

- Clinique de l'archaïque (8h CM et 18h TD) : Il s’agira d’étudier, à partir des éprouvés transférentiels du clinicien, les effets de la mise en échec du processus primaire de symbolisation sur l’organisation psychique. Il s’agira également de réfléchir aux aménagements du dispositif thérapeutique qu’impliquent l’accueil de ces souffrances identitaires.

Projet professionnel et de recherche 3

(Resp : S. Troubé)

15

45h CM

37h TD

- Méthodologie de recherche (25h CM et 18h TD) : Méthodologie pour l’écriture d’un article scientifique et construction de cas à partir de la praxis analytique.

- Stage et analyse des pratiques (20h CM et 19h TD) : À partir du paradigme du transfert, nous éclairerons les enjeux cliniques et institutionnels rencontrés lors des stages pratiques.

UE

ECTS

Volume Horaire

Objectif/Contenu

SEMESTRE 4

Enseignements théoriques et fondamentaux 4 : Psychopathologies des phénomènes identitaires et lien social

(Resp : J. Choukroun)

6

36h CM

36h TD

- Psychopathologies de l'exil (12h CM et 12h TD) : Cet enseignement abordera l’exil entant que concept et processus aussi bien dans sa valence métapsychologique que psychopathologique.

- Corps et féminin (12h CM et 12h TD) : Ce cours visera à définir le corps, lieu de l’Autre, dans son rapport au féminin à partir du corpus freudo-lacanien. Sera interrogée l’impossible subjectivation du corps à partir de la clinique adolescente et des diverses manifestations symptomatiques ou des phénomènes de corps (hystérie, anorexie, boulimie, phénomènes psychosomatiques, ravage…).

- Identités et Savoirs (12h CM et 12h TD) : A partir des notions d'identification et d'idéal, il s'agira de questionner le concept d'identité et ses usages transdisciplinaires dans les sciences humaines et sociales, afin d'interroger ses implications dans la clinique des problématiques identitaires et les mutations du lien social.

Enseignements théoriques et fondamentaux 5 : Sujet et Institution

(Resp : J-B. Aimar)

6

36h CM

36h TD

- Clinique institutionnelle (12h CM et 12h TD) : Les apports fondamentaux de la Psychothérapie Institutionnelle (contre transfert et/ou symptôme institutionnel, collectif, constellation, désir du soignant etc…) nous permettront de différencier l‘établissement de l’institution, comme de réactualiser nos pratiques face aux logiques de marché aujourd’hui à l’œuvre. Freud (sujet de l’inconscient) et Marx (sujet du social-politique) seront convoqués.

- Psychose et Institution (12h CM et 12h TD) : Le cours proposera d'interroger les mutations actuelles des dispositifs de soin et l'émergence d'une nouvelle clinique des psychoses : l'hypothèse de formes symptomatiques spécifiques au lien social contemporain sera discutée à l'articulation des dimensions individuelle et collective du symptôme.

- Cultures et Handicap (12h CM et 12h TD).

Projet Professionnel et de Recherche 4

(Resp : J. Cabassut)

15

33h CM

33h TD

- Article de recherche (18h CM et 15h TD) : Méthodologie et accompagnement pour l’écriture d’un article scientifique et construction de cas à partir de la praxis analytique.

- Rapport de stage professionnel (15h CM et 18h TD) : À partir du paradigme du transfert, nous éclairerons les enjeux cliniques et institutionnels rencontrés lors des stages pratiques. Il sera également question de la méthodologie d’écriture du rapport de stage.

Par ailleurs, la participation aux séminaires de recherche dans le cadre du laboratoire est obligatoire tout au long de la formation.
D’autres séminaires seront proposés aux étudiants tout au long de la formation.

L’équipe pédagogique est composée de spécialistes , elle est dotée d'une forte implication dans la formation des étudiantes et des étudiants dont le suivi est individualisé par le biais d’un tutorat tout au long de l’année et d’un lien étroit avec les psychologues et les institutions susceptibles d’accueillir les stagiaires. Deux stages hors-norme sont par exemple proposés aux futurs diplômés en conventionnement avec le BAPU, partenaire socio-économique, afin d’intervenir sur le terrain (CROUS, CHU/CAP, Musée Matisse) auprès des étudiantes et des étudiants en difficultés, en situation de crise (suicides, conduites à risques…) et/ou isolés. Ce partenariat a d’ailleurs donné lieu à plusieurs colloques concernant la santé. Aussi, le dispositif du stage dit « hors-norme » (sans garant), créant un besoin au sein de lieux où il n’y a pas de psychologue, et donne la possibilité de créer un poste à l’issue de leur stage.
 

L’équipe pédagogique comporte 8 EC dont 2 PR et 6 MCF dont 1 HDR (et dont un EC en cours de recrutement pour 2017 et un support ATER suite à un départ en retraite) auxquels s’ajoutent le Pr R. Garcia (Dpt des sciences) et le Pr M. Marti (langues et civilisations) de l’UNS et les interventions des Universités Paris 7 et Toulouse le Mirail. Une convention avec l’Institut Européen Emmanuel Levinas (Paris-Jérusalem) permet d’ailleurs des interventions ciblées dans la formation sur la question des extrémismes et du terrorisme. De nombreux professionnels de terrain interviennent également dans la formation sur des thématiques spécifiques aux champs social, médico-social et médical. Les nombreux séminaires proposés au sein du LIRCES couvrent l’ensemble des axes scientifiques du laboratoire venant ainsi compléter l’orientation interdisciplinaire des enseignements du master. Dans ce cadre, le parcours est lui-même porteur de plusieurs séminaires ouverts.

Conformément à « l’arrêté du 19 mai 2006 relatif aux modalités d’organisation et de validation du stage professionnel prévu par le décret no 90-255 du 22 mars 1990 modifié fixant la liste des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue, publié le 27 juin 2006 au journal officiel de la république française », le stage professionnel doit être d’une durée minimale de 600h de stage certifié.

Cette formation est assortie de l’obligation d’effectuer :

  • 1 stage en première année d’une durée minimale de 220h (obligation de stage en psychiatrie)
  • 2 stages simultanément, en deuxième année d’une durée minimale de 500h. Deux types de stages sont demandés en deuxième année : le 1er dans une structure dite classique (Hôpitaux, cliniques privées, ASE, P.M.I, P.J.J, IME, IM. PRO., CAT, CMPP…) avec un psychologue garant de stage (obligation légale), le 2nd doit se dérouler dans un lieu plutôt « hors norme » (CHRS, Sleeping, CCAS, MJC, pôle d’insertion, CADA, centre de rétention, SAMU social, équipes de soins mobiles, associations humanitaires, BAPU…).

Cette double expérience, permettra au futur psychologue d’utiliser ses connaissances dans un milieu non préparé à l’abord spécifique de la problématique interculturelle (PMI, hôpitaux généraux), tout en bénéficiant de la supervision en milieu universitaire.

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

2eme cycle (bac+4 & bac+5)

Niveau de sortie

2eme cycle (bac+4 & bac+5)

Compétences visées

URL Fiche RNCP

Niveau de sortie

- La formation est sanctionnée par la délivrance, en cas de succès, d’un diplôme Psychologie, « Spécialité Psychopathologies interculturelles, clinique du lien social, des situations de crises et des traumatismes », qui confère automatiquement le double titre de psychologue et de psychothérapeute & spécialité psychopathologie clinique , sous rubrique ADELI (Loi de 1985 relative au titre de psychologue). Elle offre parallèlement aux candidats la possibilité d’inscription en 1ère année de thèse, afin de poursuivre la conceptualisation et la mise en perspective, par la recherche, des thématiques issues de leur pratique clinique (Cf. Circulaire 2006).

Activités visées / compétences attestées

Le candidat (Spécialité Psychopathologies Interculturelles, clinique du lien social , des Situations de Crises et des Traumatismes) peut exercer son métier dans un hôpital général ou spécialisé (Psychiatrie par exemple), mais au-delà de ce champ classique, il peut également intégrer les CADA, Centres et dispositifs pour demandeurs d’asile et/ou réfugiés, propre à la dimension interculturelle, ainsi que les collectivités locales ou territoriales, les C.C.AS, les C.M.S, les Centres de détentions, les Maisons d’arrêts, les Centres d’Educations Fermés, les Associations de Soins pour Toxicomanes ou Alcooliques, les centres de Post-cures, les Associations à but social ou humanitaire, les Cellules d’ Urgences Médico-psychologiques (CUM), les Foyers d’Hébergements type C.H.R.S, les Institutions œuvrant dans les champs de la précarité et de l’exclusion et relevant de dispositif type : contrat de ville, contrat d’intégration, plan local d’insertion par l’économique, programme départemental d’insertion, associations de prévention, d’intégration et d’insertion, centres sociaux et M.J.C des quartiers ou zones d’éducations prioritaires etc…
 

Cette offre de formation est éligible à MON COMPTE FORMATION
Cette offre de formation est éligible à MON COMPTE FORMATION

Cette offre de formation est éligible à MON COMPTE FORMATION

moncompteformation.gouv.fr