Lumière sur les travaux de relamping du campus Valrose

  • Plan de Relance
  • Vie des personnels
Publié le 6 mai 2022 Mis à jour le 9 mai 2022
Date(s)

le 4 mai 2022

Lieu(x)

Campus Valrose

Plan de relance
Plan de relance

Dans le cadre des travaux de rénovation énergétique des bâtiments de Valrose, un panel d’utilisateurs du campus a été invité vendredi 15 avril dernier, à la présentation des nouveaux systèmes d’éclairage installés dans les bureaux témoins n°416, 421 et 425 du bâtiment E.

L’objectif de la présentation était de recueillir les impressions de chacun quant au changement d’éclairage qui permettra de diminuer l'impact écologique et améliorer le confort visuel des usagers.
 

Qu’est-ce que le relamping ?

Le relamping (ou relampage) est une démarche éco-responsable impulsée par une réglementation européenne qui vise à supprimer l’utilisation des lampes halogènes ou à incandescence au profit des systèmes à LED. L’opération de relamping consiste donc à remplacer un système d’éclairage classique, obsolète et énergivore, par des modules à LED plus écologiques. 

Notre priorité : réduire l’empreinte carbone


La composition des LED en fait un éclairage respectueux de l’environnement grâce à sa composition en matériaux recyclables. Ce système à LED permet de réduire l’émission de CO2 car il consomme en moyenne 2 à 5 fois moins qu’un système classique.

Le projet de relamping de Valrose prévoit de remplacer, dans la configuration existante, environ 5.400 luminaires répartis sur 16 bâtiments du campus : le gain énergétique sur l’ensemble du projet est estimé à 232 000 kW.

Pour rappel, en France, un kWh électrique produit environ 0,1 kg équivalent CO2. Les 232 000 kW de gain énergétique réalisé grâce au relamping permettra donc à l’Université de réduire son empreinte carbone de 23 200 kg d’équivalent CO2.
Mais que représente cette économie de 23 tonnes de CO2 en objet ou activité du quotidien ?
Schéma
Schéma

Notre engagement : la qualité de vie au travail des utilisateurs

La migration du système d’éclairage actuel en LED va considérablement limiter la fatigue visuelle des utilisateurs grâce notamment à la maitrise de la qualité de la lumière et l’optimisation de l’ambiance lumineuse qui créeront des conditions de travail favorables.
Afin de permettre aux usagers qui ont répondu présent à l’invitation, de se faire une idée sur le rendu de l’éclairage en configuration réelle, les luminaires de trois salles du bâtiment E ont été remplacés par des LED.
C’est important que les utilisateurs soient associés au choix de l’éclairage des espaces de travail, cela contribue grandement au confort et à la qualité de vie au travail 
M. GOBERTI, Préventionniste et M. PRIOUSO, Laboratoire ECOSEAS

En présence de :
  • Michel BERNARD, Directeur Administratif du campus Valrose,
  • Reda ANOUAR et Jérôme LHUISSIER, Chargés d’opération de la Direction Patrimoine
  • et d’une dizaine d’usagers de Valrose (issue de la Bibliothèque Universitaire, ECOSEAS, Cellule Accompagnement Pédagogique, Préventionniste),
Un ingénieur de l’entreprise @INEO, en charge des travaux de relamping, est venu énoncer les préconisations en matière d’éclairage d’espaces de travail.
Les lampes LED blanc neutre sont le parfait intermédiaire entre une couleur blanche moderne (couleur froide qui émet à plus de 5.000K) et l’éclairage tirant vers le jaune des ampoules à incandescence (couleur chaude inférieure à 3.300K).
Afin de créer des conditions de travail adéquates, avec un éclairage proche de la lumière naturelle, la tonalité préconisée est de 4.000K. De plus, elle offre un meilleur rendement et donc une économie d’énergie plus importante par rapport à l’ancien éclairage.
L’ingénieur de la société INEO a également rassuré les utilisateurs sur les « groupes de risque » qui classifient la dangerosité de la lumière bleue sur la rétine. Selon la norme NF62471, il existe quatre groupes de dangerosité pour les sources de rayonnements optiques (de GR0 risque zéro à GR3 risque élevé). Toutes les LED installées sur le campus seront normées Groupe 0 donc sans aucun risque pour l’œil.

Pour autant, le ressenti et le confort visuel de chacun diffèrent selon les personnes c’est pourquoi des « salles témoins » ont été équipées pour l’occasion.
labo relamping
labo relamping


 


Un laboratoire a été équipé de pavés LED 29W (température de couleur neutre 4.000K). 
Cette configuration est particulièrement adaptée au travail de précision. 

Il y a un beau contraste et une réelle différence avec l’ancien éclairage. C’est plus confortable pour travailler.
Etudiants chercheurs
Deux bureaux ont été équipés de réglettes 29W 
Température de couleur 3.000K
3000
3000
Température de couleur 4.000K
4000
4000
En grande majorité, les personnes présentes lors de la présentation des salles témoins se sont orientées vers une couleur de teinte 4.000K estimant qu’elle se prêtait davantage à un poste de travail optimisé. De plus, le choix d’un éclairage en 4.000K permet de réduire notre consommation d’énergie dans des proportions plus importantes que les lampes en 3.000K.

Cette logique de confort pourra cependant être aménagée en fonction des espaces de travail dont certains nécessitent une ambiance lumineuse différente. En effet, les utilisateurs présents ont attiré l’attention sur les besoins spécifiques de la Bibliothèque Universitaire notamment qui pourrait bénéficier de points lumineux différents selon les usages. Les observations pertinentes des usagers ont été prises en compte puisqu’une étude d’éclairement sera menée afin de calibrer au plus juste le nombre de points lumineux afin de respecter la zone de confort d’éclairement estimée entre 300 et 700 lux.