Le Comité de Campus fait le point sur l’état d’avancement des travaux de rénovation énergétique de Valrose

  • Plan de Relance
  • Vie des Campus
Publié le 29 juin 2022 Mis à jour le 30 juin 2022
Date(s)

le 29 juin 2022

Lieu(x)

Campus Valrose

Comité de Campus Valrose 100622
Comité de Campus Valrose 100622

Le Comité de Campus de Valrose s’est tenu le 10 juin dernier. Conviée par Michel BERNARD, Directeur Administratif du campus, une quarantaine de personnes, en présentiel ou en distanciel, était réunie pour suivre la présentation de Pascal VACARISAS, mandataire du Groupement Engie et Christine FULACHIER, architecte, sur l’état d’avancement du projet France Relance.

Il est à rappeler que ce projet de rénovation énergétique s’inscrit dans le plan France Relance et s’élève, pour le campus Valrose, à 15 798 000 €. Il concerne plusieurs catégories de travaux :
 

  1. Distribution d’énergie
  2. Rénovation énergétique des façades des bâtiments
  3. Remplacement des luminaires par des LEDs
  4. Production d’électricité photovoltaïque
  5. Déconstruction d’anciens bâtiments et construction d’un bâtiment neuf
  6. Amélioration de l’accessibilité ADAP
  7. Expression culturelle

1. La distribution d’énergie

La suppression de la chaufferie fioul a pour principal objectif la réduction de l’empreinte carbone du campus. Cette énergie fossile sera remplacée par la mise en oeuvre d’un réseau de chaleur urbain. Pour ce faire, les installations existantes (chaufferie et cuve) seront démontées pour laisser place à la création/rénovation de sous-stations de chauffage directement raccordées au réseau de la ville de Nice.

Véritable chauffage collectif à l’échelle de la ville, ce système de réseau de chaleur urbain est avant tout une énergie renouvelable puisqu’elle utilise l’eau et la chaleur en circuit fermé.

Le site de Valrose sera donc alimenté en eau chaude par un seul point de livraison qui viendra ensuite distribuer 7 sous-stations alimentant ainsi plusieurs bâtiments.

Réseau chaleur urbain
Réseau chaleur urbain


2. La rénovation énergétique des bâtiments

La rénovation énergétique des façades concerne les bâtiment E (secteur Chimie) et P (secteur Sciences Naturelles). Une isolation par l’extérieur permettra d’améliorer l’enveloppe thermique des bâtiments et garantir ainsi le confort d’usage.

Les façades de ces deux bâtiments seront traitées avec un enduit ton pierre pour assurer une homogénéité avec les autres bâtiments. Le projet architectural prévoit également l’installation de bardages en métal ton rouille sur le socle des bâtiments.

Les menuiseries seront remplacées sur les façades principales par des doubles battants coulissants et des brise-soleils viendront compléter les travaux de rénovation énergétique.

Travaux façade bardage
Travaux façade bardage


En réponse à une question d’un participant, l’architecte précise qu’il n’y aura pas de brise-soleils installés sur la façade nord du bâtiment P, comme demandé par les usagers.

Le parc Valrose étant un secteur protégé, le projet architectural est assujetti aux préconisations et validations des Architectes en Chef des Monuments Historiques (ACMH).

Dans un souci d’unité, le projet global de rénovation des façades suivra la même dynamique que le principe de socle mis en place lors de la rénovation du bâtiment Fizeau (K).

Dès la fin du mois de juillet, vous pourrez visualiser concrètement le rendu final grâce au prototype réalisé sur le bâtiment E, qui devra être validé par les Architectes des Bâtiments et Monuments de France avant le démarrage officiel des travaux.

Ce point d’étape est important car il permet non seulement d’avoir l’aval ACMH mais permet aussi de valider l’ensemble des échantillons et vérifier les détails techniques de mise en œuvre.

3.    Le remplacement des luminaires par des LEDs

L’opération de relamping consiste à remplacer un système d’éclairage classique, obsolète et énergivore, par des modules à LED plus écologiques. 
Afin d’atteindre les objectifs d’économie d’énergie fixés par le plan France Relance, deux bâtiments ont été ajoutés au projet initial. L’opération de relamping sera donc effectuée dans les bâtiments B, C, D, E, F, H, I, J, K, L, M, N, P, Q, R, U, V, W.
Deux bureaux témoins ont été équipés d’éclairages LED permettant ainsi de recueillir les impressions d’un panel d’utilisateurs. Pour plus d’informations, consultez cet article
Les travaux de migration vers le nouveau système d’éclairage LED commenceront en septembre : un planning d’intervention sera transmis au campus et diffuser aux usagers.

4.    La production d’électricité photovoltaïque

Dans le projet initial, les bâtiments B, F, M, Q, H, J et K devaient accueillir des panneaux photovoltaïques mais après études, certains de ces bâtiments ne sont pas dimensionnés pour accueillir les panneaux solaires. Des études complémentaires sont donc en cours pour garantir la faisabilité du projet sur d’autres bâtiments.

panneau photovoltaique
panneau photovoltaique


Il est cependant important de noter que le calepinage (implantation) des panneaux photovoltaïques a été validé par les Architectes des Bâtiments et Monuments de France. Chaque implantation renvoie vers une même configuration, à savoir des panneaux installés « tête-bêche » qui donne une impression de vague continue sur les toitures-terrasses des bâtiments. 

Le gain énergétique sur les items - Rénovation des façades, remplacement des luminaires et installation de panneaux photovoltaïques -  s’élève à 1 309 596 kWh/an et se décompose comme suit :

Amélioration énergétique des façades (E et P) 212 264 kWh/an
Remplacement des luminaires 223 822 kWh/an
Production panneaux photovoltaïques 873 510 KWh/an
TOTAL 1 309 596 kWh/an

Rappelons que dans le cadre d’un marché global de performance, l’université doit atteindre des objectifs énergétiques. Toutes les modifications ou correctifs effectués par rapport au projet initial entrainent de nouveaux calculs et de nécessaires ajustements. 

5.    Déconstruction d’anciens bâtiments et construction d’un bâtiment neuf

Cet item est en cours d’étude jusqu’à la fin de l'année 2022.


6. L’amélioration de l’accessibilité  

L’Ad’AP, ou Agenda d’Accessibilité Programmée, est un dispositif permettant aux Etablissements Recevant du Public (ERP) de se mettre en conformité avec la loi “Handicap” de 2005. Ce dispositif prévoit la mise en accessibilité des bâtiments aux personnes fragiles (en situation de handicap moteur, visuel, auditif). 
Le périmètre d’intervention de l’Ad’AP se situe autour des bâtiments E, P et ECOSEAS. Les travaux seront réalisés d’ici la fin de l’année 2022 et concerneront la mise en conformité des emmarchements, main courante et nez de marche visibles (1ère et dernière) conformément à la réglementation. 
Deux places de parking PMR seront également intégrées au parking existant du bâtiment de Chimie et une place PMR sera créée au pied du bâtiment des Sciences Naturelles. 

7. Expression culturelle

Cet item est en cours d’étude jusqu’à la fin de l'année 2022.
 

Installation des zones chantier

installation de la zone chantier
installation de la zone chantier


Une zone de réception du matériel sera installée sur une partie du parking extérieur afin d’éviter le plus possible l’incursion dans le parc. L’approvisionnement se fera au gré des besoins du chantier. 
Un « homme trafic » sera positionné à l’entrée du campus pour sécuriser le flux, l’acheminement des matériaux, et fera l’interface avec les usagers et leur environnement afin d’éviter tout accident.

Les travaux de rénovation énergétique, qui s’inscrivent dans la durée, se feront en site occupé et viendront néanmoins impacter le fonctionnement normal du campus. Cependant, des solutions techniques et une organisation avec le Groupement viendront minimiser les impacts sur les usagers notamment grâce à une planification conjointe qui sera régulièrement diffusée. 

A titre d’exemple, le planning d’intervention des travaux prévus cet été :
Valrose planning d'été
Valrose planning d'été